jeudi 16 septembre 2021

Crise et solution

Jeudi 16 septembre 2021

 

  
Nous souffrons par les rêves, 
nous guérissons par les rêves.
. 
Gaston Bachelard 
.

 

 
 
Lorsqu'une crise psychique se déclenche, 
vous êtes mieux situé que quiconque pour la résoudre.
Vous avez des rêves et des rêves éveillés, 
donnez-vous la peine de les observer. 
 
Chaque rêve porte, à sa manière, un message : 
il ne vous dit pas seulement 
que quelque chose ne va pas dans votre être profond, 
mais il vous apporte la solution pour sortir de la crise.
 
Car l'inconscient collectif qui vous envoie ces rêves a déjà la solution : 
en effet, rien n'a été perdu de toute l'expérience immémoriale de l'humanité; 
toutes les situations imaginables et toutes les solutions possibles 
ont été conservées par l'inconscient collectif. 
 
.
"C.G. Jung parle"
 
.
 
 
 

18 commentaires:

  1. Oui… lorsque le masculin de l’être ne peut indiquer directement la voie à suivre, le chemin à prendre vers la solution au problème qui se pose à nous, il nous faut nous mettre à l’écoute du féminin de l’être qui est présent en chacun de nous, hommes et femmes. Ce féminin, ces "eaux intérieures" si négligées ou méprisées dans une civilisation trop solaire, c’est à dire trop dominée par le masculin de l’être. Le 21ème siècle doit s’ouvrir au féminin de l’être et à toutes les richesses d’évolutions bénéfiques qu’il recèle.

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai...c'est très important, ce "retour du Féminin" pour arriver à un équilibre global dans l'ensemble de la société.

      Mais ce n'est qu'une des innombrables facettes des solutions que les rêves peuvent nous apporter...et il peut arriver, dans certains cas, que l'inconscient nous oriente vers une autre direction...

      Les femmes, en particulier, ont parfois un Féminin trop envahissant, et elles ont besoin de développer un masculin suffisamment "solide", pour avancer dans la vie.

      C'est l'équilibre entre les deux qui est nécessaire...plus que "l'un" ou "l'autre"...

      Supprimer
  2. Tu as raison, La licorne, les rêves peuvent orienter notre attention vers le masculin lorsque c’est nécessaire au bon équilibre entre les deux pôles complémentaires féminin-masculin. ;-)

    Pour être plus explicite que dans mon précédent commentaire à propos de ce que j’entendais par " le féminin de l’être", je vais citer un court extrait du passionant ouvrage de Anne Baring intitulé "The Dream of the Cosmos – A QUEST FOR THE SOUL" (Le Rêve du Cosmos – Une quête de l’Âme) ED. ARCHIVE PUBLISHING, Chaper Ten - THE RESURGENCE OF THE FEMININE: THE AWAKENING OF THE SOUL (chapitre 10 - LA RÉSURGENCE DU FÉMININ : LE RÉVEIL DE L’ÂME), paragraphe "A definition for the Feminine" :

    « The word ‘Feminine’ stands for the Soul and the unseen cosmic web of life that connects each one of us to all others and to the life of the planet and the greater life of the Cosmos. It stands for the recognition that we live within a Sacred Order and that we have a responsibility to protect the life of the planet and all the variety of species it embraces instead of exploiting them for the benefit of our species alone. In sum, the word ‘Feminine’ stands for a totally different perspective on life, a totally different worldview or paradigm of reality and for the feeling values which might reflect and support that worldview. It stands for a new planetary consciousness and the arduous creation of a new kind of civilization. »

    Passage dont la traduction serait à peu près la suivante :
    « Le mot "Féminin" représente l'âme et le réseau cosmique invisible de la vie qui relie chacun d'entre nous à tous les autres, à la vie de la planète et à la grande vie du cosmos. Il représente la reconnaissance que nous vivons dans un Ordre Sacré et qu'il est de notre responsabilité de protéger la vie de la planète et toute la variété d'espèces qu'elle abrite au lieu de les exploiter au profit de notre seule espèce. En résumé, le mot "Féminin" représente une perspective totalement différente de la vie, une vision du monde totalement différente ou un paradigme de la réalité totalement différent et se rapporte également aux valeurs de sentiment qui pourraient refléter et soutenir cette vision du monde. Il représente une nouvelle conscience planétaire et la création ardue d'un nouveau type de civilisation. »


    Amezeg

    RépondreSupprimer
  3. :-)

    J'aime bien l'idée de "réseau cosmique"...

    Quand j'étais petite (moins de dix ans), j'avais une petite voix dans la tête qui me disait : "Tout est lié, tout est lié, tout est lié..;"
    (précisons, qu'à l'époque, ce n'était pas encore une notion "en vogue"...et que c'était bien loin de mes préoccupations enfantines...:-)

    Faut croire que j'étais déjà "dans le sujet" !!

    Alors oui, le Féminin , au sens large, c'est bien sûr, ce qui "relie"...

    Sur les pôles féminin et masculin (au sens large, justement) j'avais publié un article, au tout début de ce blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là :

      https://grandsreves1234.blogspot.com/2014/12/les-deux-poles-feminin-et-masculin.html

      Supprimer
    2. L’enfant qui percevait que tout est lié sera peut-être intéressée par la vidéo suivante :
      Entrevista a Anne Baring: El despertar de la Diosa / Entretien avec Anne Baring : l'éveil de la déesse (dialogue en anglais, sous-titré en espagnol)
      https://www.youtube.com/watch?v=DMkI_UMlM4A

      et par ceci :
      Anne Baring: “El coronavirus traspasó las fronteras y hoy todos somos uno” / Anne Baring : "Le coronavirus a traversé les frontières et aujourd'hui nous ne faisons qu'un".
      https://www.sophiaonline.com.ar/anne-baring-el-coronavirus-traspaso-las-fronteras-y-hoy-todos-somos-uno/

      Amezeg

      Supprimer
    3. Merci Amezeg : je vais écouter la vidéo (en activant la traduction française, car c'est fatigant pour moi d'écouter en anglais)

      Tu sais, il y a 15 ans environ, j'ai beaucoup étudié le thème du "Féminin sacré"...je crois avoir lu une grande partie de ce qui a été édité sur le sujet...ça constitue au moins deux rayons entiers de ma bibliothèque ! :-)
      Il est pour moi évident que c'est un sujet fondamental...et que c'est une "clé".
      https://damelicorne.com/lodorat/la-nature-oubliee/

      Mais aujourd'hui, je suis un peu gênée par le côté systématique du recours à la "Déesse" à tout propos.

      D'autant que ce que j'observe dans les rêves d'aujourd'hui pointe dans une autre direction : celle du "piège manipulateur" dans lequel nous sommes, piège qui demande, pour en sortir, des qualités qui sont celles de la clarté d'esprit, de la discrimination, de l'intelligence, de la fermeté...qualités qui sont, il faut bien le reconnaître, des qualités "masculines".

      A mon humble avis, ce n'est que dans un deuxième temps, quand il faudra reconstruire un "nouveau monde", différent de celui où nous sommes actuellement, qu'il faudra jeter les bases d'un monde plus "féminin", plus doux et plus convivial, d'un monde plus humain.

      Ce qui ne veut pas dire qu'il convient de "jeter" les valeurs féminines en ce moment, mais qu'à trop s'y complaire, à trop miser sur elles, on pourrait facilement tomber dans une sorte de "passivité"...qui ne nous aiderait pas et qui pourrait même faire le jeu des forces qui veulent nous "asservir".

      Supprimer
    4. Ou, pour le dire autrement : je crois que le Féminin est PUISSANT, et qu'il est une force, la force dont nous avons besoin...mais qu'il ne l'est que s'il s'allie au Masculin.

      D'autres diront, avec d'autres mots, que l'AMOUR est puissant, mais qu'il lui faut s'allier à la LUMIERE...(de la connaissance, de la discrimination) sinon, il n'est que naïveté.

      Supprimer
    5. Après avoir écouté la vidéo, je suis heureuse de constater qu'Anne Baring et moi sommes d'accord sur l'importance d'un "équilibre" entre Féminin et Masculin...
      Et que nous sommes d'accord sur plein d'autres choses...:-)

      Merci pour cette vidéo très riche et très complète !

      Supprimer
    6. Merci à toi pour cet écho !  :-)

      «  l'importance d'un "équilibre" entre Féminin et Masculin... » que tu rappelles ici peut nous rappeler l’image de l’androgyne alchimique et me rappelle aussi un certain rêve dans lequel figurait une horloge à balancier qui évoquait peut-être un balancement de longue date entre masculin et féminin, balancement qui pourrait/devrait trouver un jour son équilibre, au sein des individus et, par suite, dans la collectivité humaine… :-))

      Amezeg

      Supprimer
    7. Oui...c'est ça...après des millénaires de "balancement" entre deux extrêmes, arriver (enfin) à un équilibre, à une coopération harmonieuse entre les deux...
      L'androgyne alchimique est une image évocatrice de cet "équilibre", équilibre qui, bien sûr, est INTERIEUR.

      Il convient de le rappeler, au moment où l'on nous "vend", sur la scène du spectacle et des médias, une androgynie toute "extérieure", qui n'est souvent qu'une caricature hypersexualisée de cet "équilibre essentiel" que chacun recherche obscurément en ses profondeurs.

      Supprimer
  4. Merci pour ton extrait, Amezeg...

    Je viens d'écrire un long commentaire qui s'est "envolé" au moment de l'envoi...
    Je résume :
    Je crois aussi que ce qui est urgent, dans un monde qui "croule" sous les injonctions d'un "Masculin négatif", c'est de remettre à l'honneur les "valeurs féminines", valeurs qui tournent autour du lien, du lien entre tout et tous (écologie physique et psychique), de la coopération, de l'attention à l'autre...bref, des valeurs, qui, avant d'être "féminines", sont tout simplement "humaines"...

    Et je crois aussi que la construction de ce nouveau monde et de cette "nouvelle conscience planétaire"...dans lesquels le Féminin et ses valeurs seraient à nouveau bien présentes, demande de passer par DEUX révolutions : une révolution intérieure ET une révolution extérieure...

    La première étant le "socle" de la deuxième mais n'étant pas suffisante en elle-même...(autrement dit, les valeurs ne sont rien tant qu'elles ne se traduisent pas par des actes).

    Aujourd'hui, malheureusement, il faut bien constater qu'on se trouve dans une situation où tout est fait pour que les gens ne soient pas en mesure d'aligner leurs pensées et leur vie...où tout est fait (et parfois brutalement) pour que l'on accepte des choses qui vont à l'encontre de nos convictions profondes, de nos valeurs intimes...

    Je trouve cela particulièrement grave...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour que l’évolution intérieure se traduise par une évolution extérieure, par une mise en actes malgré les menaçantes pressions exercées sur la population, il faut, comme tu le sais, que l’évolution intérieure soit soutenue par une information de plus en plus vraie, une information qui "détricote" chez le plus grand nombre la narration mensongère perversement entretenue par les gouvernants actuels de l’humanité. La libération de la fausse information est sans doute le premier pas à faire en direction d’une conscience nouvelle de ce que nous sommes réellement et de ce que La Vie attend de nous : quitter le paradigme mortifère insensé dans lequel nous nous sommes enfoncés et entrer dans la construction du nouveau paradigme de Sens et d’Amour Universel. Faire largement place au Féminin tel que l’exprime Anne Baring. Lorsque la conscience collective évoluera sous l’influence de l’information non truquée dont elle prendra connaissance, des moyens d’action que nous ne voyons pas ou n’imaginons pas aujourd’hui, des moyens insoupçonnés, émergeront sans doute de cette conscience collective évoluée, nouvelle ; en dépit des pressions et coercitions exercées.

      Pour joindre l’action à la parole, voici le lien d’un documentaire qui devrait faire le tour du monde et des consciences individuelles :
      "Dépeuplement - La FDA savait à l'avance pour les effets secondaires"
      https://rumble.com/vmjvo7-dpeuplement-la-fda-savait-lavance-pour-les-effets-secondaires.html

      Amezeg

      Supprimer
    2. Bien sûr qu'une information "vraie" est un "premier pas"...

      Mais, puisqu'on parle psychologie, il y a d'autres facteurs qu'il ne faut pas négliger...

      Même devant une analyse "exacte", même devant des informations irréfutables, l'esprit humain est ainsi fait qu'il est capable de "déni".

      J'ai rencontré beaucoup de gens qui, alors qu'ils étaient manifestement exploités ou manipulés (par leur conjoint, leur patron...etc), restaient néanmoins avec leur "persécuteur" pendant des années, voire des dizaines d'années...
      Parce qu'ils espéraient toujours que "demain, ça irait mieux", et puis parce qu'ils voulaient croire que la personne en question ne pouvait pas être "aussi méchante que ça"...que c'était eux qui n'avaient pas fait assez d'efforts...etc, etc.

      Il me semble que c'est la même chose pour une "masse de gens"...le déni peut durer longtemps, très longtemps... (et d'autant plus longtemps qu'ils sont nombreux à partager le même déni).

      Je crois donc, qu'au-delà des "informations" qu'on donne (informations que beaucoup s'empressent de traiter par le mépris), c'est par les "faits", les événements, que la situation changera...
      ou pour le dire autrement, par le "choc de la réalité"...

      Cela ne me réjouit pas du tout...mais au point où nous en sommes, je pense qu'il n'y a plus guère d'autre alternative.

      Supprimer
    3. Ce déni existe en effet. Pour le moment on peut facilement le constater autour de soi et en rester ébahi et désespéré.
      Mais ce qui sera de plus en plus dévoilé sera, hélas !, confirmé par les faits concrets d’atteinte à la vie et à la santé des adultes et des enfants, en si grand nombre que beaucoup comprendront bientôt, je crois (sans pouvoir dire si ce sera dans un mois ou dans un an...), qu’il n’y a rien à attendre de bon, rien à espérer des criminels sans âme qui ont mis en place cette horreur. Le choc de la réalité doit malheureusement être d’abord celui-là.
      Il faut sans doute s’unir en esprit avec toutes celles et tous ceux qui ont pleine conscience de la réalité que nous traversons pour aider cette conscience à s’étendre. Agir avant qu’un nombre suffisant de personnes se soient éveillées de l’hypnose induite par le conditionnement politico-médiatique risquerait fort d’être contre-productif.

      Amezeg

      Supprimer
    4. Quand faut-il "agir" ?
      Maintenant ou plus tard ?
      Faut-il attendre que suffisamment de gens soient éveillés ?

      Franchement, je ne sais pas...
      Ou plutôt je sais que la réponse est individuelle.
      Chacun(e) doit "agir" quand il sent que c'est le moment pour lui, suivant ses dons et ses particularités...suivant l'endroit où il se trouve et suivant son histoire...

      L'Histoire montre d'ailleurs que c'est toujours une "minorité" qui change le monde, rarement une majorité...

      "Ne doutez jamais du fait qu'un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En vérité, c'est la seule chose que l'on n'a jamais fait." Margaret Mead

      Souvenons-nous du fait que le christianisme est né d'une douzaine d'apôtres...et que la Résistance, pendant la seconde guerre mondiale, comptait moins de 500 000 personnes... :-)

      Je ne sais pas ce que nous serions devenus s'ils avaient "attendu" que la majorité soit de leur côté... ;-)

      Supprimer
  5. Je suis allée voir le nombre de français en 1940 : c'était environ 40 millions. Donc, à l'époque, on a eu seulement 1 français sur 80 qui a "résisté" activement...!!!

    Il me semble qu'aujourd'hui, on est, en proportion, PLUS NOMBREUX...
    Tous les espoirs sont permis ! :-)

    RépondreSupprimer
  6. ceci dit, pour en revenir au sujet de base, c'est-à-dire aux "solutions" données parfois par les rêves : j'aime bien celle que propose le premier rêve de l'article précédent, à savoir "contourner" l'obstacle, plutôt que s'acharner à le franchir...

    Pour moi, ça veut dire, par exemple, que , plutôt que de s'user à se confronter sans cesse aux lois-barrières qui nous empêchent de "suivre notre chemin", on pourrait peut-être, par moments, "faire un détour"...(c'est-à-dire changer momentanément de chemin).

    ...ça demande de la créativité...
    Mais Stéphane Hessel ne disait-il pas que "résister, c'est créer" ? ;-)

    RépondreSupprimer