mardi 26 février 2019

Rêve 57 : Arbres-étoiles

Mardi 26 février 2019



Dans mon rêve, j'étais dans une petite ville 
avec mon fils et ma mère
 et le ciel était constellé d'étoiles très lumineuses,
 mais en fait c'étaient des arbres feuillus et bien verts
 avec un tronc large et au centre une lumière...
et ils tombaient tous du ciel 
pour ensuite s'enraciner au sol fortement ;
 On faisait attention de ne pas se faire écraser...
Puis dans un petit abri, avec ma mère et mon fils,
6 arbres sont tombés en ligne de chaque côté 
et je regardais comme une forêt autour de nous :
 c'était magnifique. 
.

Rêve envoyé le 4 janvier 2019
dans les commentaires du blog


vendredi 15 février 2019

Ecologie intérieure

Vendredi 15 février 2019
 
L’écopsychologie est née pour faire le lien entre les sciences écologiques et les sciences humaines. Son objet est l’étude de ce qui est perçu, vécu, imaginé, pensé et agi dans l’inter-relation entre l’homme et l’environnement. Pour l’écopsychologie, le bien-être psychique et la « santé de l’habitat » vont ensemble. Ce qui signifie :
  1.  que, si notre environnement est pollué et en grande partie détruit, nous nous en trouvons forcément affectés dans notre vie psychique
  2.  que, si la terre est malade, c’est parce que nous-mêmes sommes malades. Autrement dit, la nature extérieure est maltraitée à la mesure de la maltraitance que nous avons envers nous-mêmes, quand nous étouffons des pans entiers de notre nature intérieure (sensibilité, imaginaire, intuition, poésie, élans créatifs…)


 


Nous sommes dans la nature comme la nature est en nous.
.
.

La vie sauvage, et la femme sauvage
sont toutes deux des espèces en danger.
Au fil du temps nous avons vu la nature instinctive féminine saccagée (…).
On l’a malmenée, au même titre que la faune, la flore et les terres sauvages !
.
.




lundi 11 février 2019

Ecopsychologie et Soi écologique

Lundi 11 février 2019



Un être humain est une partie d'un tout
que l'on appelle Univers.
Une partie limitée dans le temps et dans l'espace.
Il s'expérimente lui-même,
ses pensées et ses émotions
comme quelque chose séparé du reste,
une sorte d'illusion d'optique...de la conscience.

Cette illusion est une sorte de prison pour nous,
nous restreignant à nos désirs personnels
et à l'affection de quelques personnes près de nous.
Notre tâche doit être de nous libérer nous-mêmes
de cette prison en étendant notre cercle de compassion
pour embrasser toutes les créatures vivantes
et la nature entière dans sa beauté.
.
Albert Einstein
.