vendredi 3 mars 2017

Interprétation du rêve "Le serpent bleu étoilé"

Vendredi 3 mars 2017


Après avoir "médité" ce rêve (et laissé le temps et la vie m'apporter, 
au fil des semaines et des mois, des réponses...),  
je me risque à une petite interprétation...

Le "grand serpent" croisé en songe est immense, vraiment immense, 
il est d'une taille si imposante (une dizaine de mètres de diamètre 
et sans doute des centaines de mètres en longueur") 
qu'il ne peut pas, raisonnablement, être attribué à une "personne"...
Si, comme tous les serpents, il représente une énergie, 
ce ne peut être qu'une énergie sur-humaine, 
une énergie qui dépasse l'être humain.




Or, j'ai souvent croisé, dans ma vie et dans mes recherches une telle énergie : 
c'est l'énergie dont parle Henri Vincenot dans ses livres, 
c'est l'énergie de la Vouivre , l'énergie tellurique
(une  énergie que les sourciers et les géobiologues connaissent bien).

Cette énergie affleure à certains endroits, et ces endroits particuliers, 
ces "carrefours d'énergie" où plusieurs courants souterrains se croisent, 
sont des lieux particulièrement chargés énergétiquement, 
qui sont connus depuis la nuit des temps.
On y a construit, depuis toujours, des édifices sacrés...
Depuis les dolmens du temps des celtes 
jusqu'aux constructions plus récentes (églises, cathédrales), 
les hommes ont inlassablement cherché à utiliser 
et à canaliser cette énergie pour en recueillir les bienfaits 
( ressourcement, guérison...).


Dans le rêve, le serpent "monte"dans un clocher...
et cela m'évoque le fait que cette "énergie terrestre " 
est "accueillie" dans un lieu sacré, qu'elle le vivifie, 
et ainsi, "élève" et réveille les facultés spirituelles de ceux qui s'y trouvent. 
Le bleu est d'ailleurs la couleur du ciel, du "spirituel".

Il s'agit d'une "élévation" (peut-être vibratoire) qui est plus ou moins similaire 
à une "montée de kundalini", mais à un niveau supérieur, 
c'est-à-dire non individuel, mais collectif.

Ainsi, le "grand serpent" serait en lien avec la "kundalini terrestre" 
(pas très connue, celle-là, mais il y a quand même quelques ouvrages sur le sujet), 
avec cette énergie gigantesque qui s'est déplacée,
et affecte, en ce moment, toute la population mondiale, 
"élevant" le niveau spirituel de l'humanité dans son ensemble.


Cela serait en lien avec une grande transformation 
(le serpent évoque toujours une transformation profonde), et même une "mutation". 
Une mutation intérieure à laquelle chacun est appelé, 
mais qui peut, par son ampleur, susciter une certaine "crainte".

C'est bien à cette crainte que je succombe (avec ma fille) dans le rêve, 
en cherchant un endroit exigu où me cacher, où me "terrer".


Le fait que ce soit moi et ma fille qui apparaissions dans cette scène 
me ramène aussi au "Féminin". 
Il semblerait que ce soient les femmes qui, en premier, 
"ressentent" et "devinent" ce qui est en train de se passer...
et que ce soient elles qui soient, aussi, les plus concernées 
par cette "transformation" des coeurs et des esprits. 
L'avenir sera, n'en doutons pas, le résultat 
de l'action d'une énergie beaucoup plus "féminine" 
que celle que nous connaissons depuis des siècles.

Le grand serpent bleu du rêve est aussi un serpent "étoilé", 
et donc un serpent "cosmique". 
En tant que tel, il évoque les grands cycles de transformation...et d'évolution.
Ces "grands cycles"  (Cf Vishnu) sont ceux qui président régulièrement 
à la mort d'un monde ancien et à l'émergence  d'un nouveau monde.
Comme  l'astrologie nous l'apprend, 
ce sont les "étoiles" qui marquent le rythme de tels cycles 
et qui annoncent les changements 
(par exemple la nouvelle ère du Verseau).



Quand le "ciel" marque l'avènement de toutes nouvelles "énergies", 
il convient d'être "prêt" à les accueillir , 
et cela demande une transformation personnelle 
assez conséquente. 
Si l'on n'est pas tout à fait prêt,
on ne peut qu'avoir peur et essayer de fuir.

Pour résumer, je dirais donc que ce rêve pourrait montrer que nous sommes en ce moment 
dans une phase de mutation, une phase de "changement de monde", 
phase pendant laquelle de très puissantes forces de transformation sont à l'oeuvre...
et que ces forces à la fois terrestres et célestes (représentées par le serpent bleu) 
sont en train d'"élever" le niveau  spirituel...




Face à cela, et aux événements qui ne vont pas manquer
 d'accompagner cette évolution radicale, 
on peut ressentir une certaine crainte...
mais si l'on comprend ce qui se passe réellement, 
on peut aussi trouver en soi la motivation 
pour effectuer les transformations "intérieures" 
qui permettront d'accueillir tout cela 
avec plus de paix et de sérénité.
.
La Licorne
.




11 commentaires:

  1. « Le fait que ce soit moi et ma fille qui apparaissions dans cette scène
    me ramène aussi au "Féminin".
    Il semblerait que ce soient les femmes qui, en premier,
    "ressentent" et "devinent" ce qui est en train de se passer...
    et que ce soient elles qui soient, aussi, les plus concernées
    par cette "transformation" des coeurs et des esprits.
    L'avenir sera, n'en doutons pas, le résultat
    de l'action d'une énergie beaucoup plus "féminine"
    que celle que nous connaissons depuis des siècles. »

    Ce que tu dis là me fait réfléchir à nouveau (et redire en partie ce que j’ai déjà dit un peu plus tôt ;-)
    Ta fille pourrait représenter le renouveau de toi-même , la nouvelle toi-même encore en croissance ou encore jeune, qui est peut-être invitée à habiter la nouvelle demeure (inconnue, encore étrangère dans le rêve), un nouvel espace d’expression de soi-même et de vie, une maison/personnalité élargie, revivifiée et enrichie par le passage du grand serpent bleu dont l’énergie cosmique, immense, est aussi celle qui traverse tout le champ du vivant, et donc toute la Planète Terre (comme la Vouivre). Ce qui se produit ainsi à l’échelle individuelle se retrouve sans doute en effet à très large échelle à notre époque de passage (qu’il soit symbolique ou concret... ) de l’ère des Poissons à l’ère du Verseau où la mutation de l’humanité entière est sollicitée, où l’humanité entière est invitée à retrouver les valeurs du Féminin de l’Être, probablement autrefois dominantes avant que le Masculin ne prenne le dessus et ne rafle la mise. Il s’agirait d’aller désormais vers un équilibre harmonieux entre valeurs vécues du Masculin et valeurs vécues du Féminin de l’Être, de contribuer, chacune –chacun, à la naisance de l’Androgyne universel. Pour que ce changement se réalise, le féminin en l’homme est à mon avis aussi grandement sollicité et joue un rôle aussi important que le féminin en la femme, les deux ayant, je crois, à se mettre à jour. Le premier parce que les hommes l’ignorent trop et qu’il n’a de ce fait pas pu tenir pleinement dans la personnalité d’un homme la place et le rôle qui lui reviennent , le second parce qu’il n’a pu se développer assez librement et harmonieusement et s’est trouvé ainsi en partie dévoyé, déformé, mal vécu par les femmes elles-mêmes.

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Amezeg, je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis...

      D'abord sur ce que tu dis du Féminin et du Masculin...

      J'ai fait court, et j'ai donc "abrégé", mais tu fais bien de redire que c'est le Féminin en chacun et donc aussi en l'homme qui est concerné et qui est appelé à grandir pour venir "rééquilibrer" la balance qui penche depuis trop longtemps, en faveur des valeurs masculines.
      On en a souvent parlé ici : tu connais mon point de vue sur le sujet, je reviens toujours avec insistance sur le fait que le Masculin seul ou le Féminin seul ne donne rien de bon et qu'il est essentiel d'unir les deux.

      A ce propos, on pourrait dire aussi que les femmes attendent aujourd'hui impatiemment le "Masculin sacré" , plus mûr et plus profond, qui viendra soutenir le "Féminin sacré" en plein développement...

      Et je suis d'accord aussi sur le fait que ma fille peut représenter, dans le rêve, le "renouveau de moi-même"...

      S'il est vrai, de plus, que cela augure la possibilité d'un nouvel espace d'expression de moi-même, tu m'en vois ravie... :-)

      J'ai eu dernièrement, comme je te le disais, plusieurs rêves qui allaient dans ce sens...
      Mais voilà, je ne vois pas, dans celui-là, la trace de la "nouvelle demeure" dont tu parles...
      Où la vois-tu, cette "large demeure encore inconnue" ?

      Supprimer
    2. Pour répondre à ta question :

      Le rêve te montre le serpent bleu sortant d’une maison qui n’est pas le tienne. Je te cite :
      « Juste une précision : le serpent ne "descend" pas par le clocher : il sort d'une maison (qui n'est pas la mienne) et ensuite il monte à la verticale dans un clocher. » La Licorne21 février 2017 à 23:35

      J’ai donc posé comme hypothèse que cette maison avait été " fécondée" par le serpent bleu, c’est à dire rendue habitable pour la nouvelle toi-même que représenterait ta fille dans le rêve. Ta fille et toi seriez le couple le couple formé de l’ancien et du nouveau de toi-même. Et là, je pense au Yi King qui dit que lorsque vient Le Tournant : " Le vieux est déposé, le neuf est introduit."

      « 24. Fou / Le Retour (Le Tournant)
      -------------------
      Le Jugement
      LE RETOUR. Succès.
      Sortie et rentrée sans faute.
      Des amis viennent sans blâme.
      Le chemin va et vient.
      Au septième jour vient le retour.
      Il est avantageux d'avoir où aller.
      ........Un mouvement se produit. Toutefois ce n'est pas un mouvement contraint : le trigramme supérieur, K'ouen, a le caractère de l'abandon, du don de soi. C'est donc un mouvement naturel, qui naît spontanément. C'est pourquoi la transformation des choses anciennes est parfaitement aisée. Le vieux est déposé, le neuf est introduit. L'un et l'autre correspondent au temps et n'entraînent donc pas de dommage. »
      http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?l=Yijing&no=24&lang=fr

      Ici c’est le nouveau de toi-même qui sera(it) introduit dans la nouvelle demeure qui n’est pas la tienne, c’est à dire qui n’est pas celle de ton ancien toi-même, ce dernier sera "déposé" et remplacé par le neuf de toi-même (ta fille). Ce remplacement de l’ancien par le neuf représente une croissance de la personnalité, c’est pour cela que je pense que la maison traversée par le serpent est une maison plus vaste que celle qui était la tienne jusqu’alors.

      Lorsque tu as dit dans un autre commentaire :
      « Quant à l'"élargissement" de la maison, pourquoi pas ?
      J'ai rêvé récemment que ma maison avait une nouvelle pièce...alors ce n'est pas impossible. »
      La Licorne23 février 2017 à 20:09

      Cette nouvelle pièce ajoutée à ta maison m’a semblé correspondre à ce que laissait précédemment entrevoir le rêve du serpent bleu.
      Me suis-tu ? :-)

      Amezeg

      Supprimer
    3. Ah...! D'accord.
      je n'avais pas compris tous les méandres de ta pensée... ;-)
      Je comprends...mais ça me paraît quand même un peu compliqué...et légèrement "capillotracté" ... :-)

      D'autant que, si tu lis bien le rêve, le serpent sort de la fenêtre d'un "appartement"...et un appartement, ce n'est pas très grand, c'est juste, au maximum, un étage, un niveau de la maison.
      Je me demande d'ailleurs comment il faisait, le serpent, à l'intérieur... Vu sa taille...il n'aurait pas dû sortir par cette fenêtre, bien plus petite que lui....
      Et puis, à vrai dire, je ne ressens pas du tout cette maison comme "mienne". Je la ressens comme la demeure précédente du serpent. C'est lui qui change de domicile, pas moi !

      Donc, non, je ne vois pas cette maison comme une habitation "élargie"...pour moi. Même "fécondée" ou "vivifiée" par l'énergie du serpent.

      Mais l'idée de fond peut être juste quand même, si on s'appuie, non sur ce rêve mais sur mon rêve plus récent, dans lequel, je trouvais une nouvelle pièce dans ma maison (la mienne, cette fois).
      Cette nouvelle pièce, si je me souviens bien,c'était un bureau ...et y'avait plein d'enfants dedans !

      Supprimer
    4. Bon, si c’est "capillotracté" je ne vais pas, en plus, couper les cheveux en quatre pour soutenir cette hypothèse que j’avais posée... :-))
      Une pièce emplie d’enfants est tout de même une pièce emplie d’aspects nouveaux de toi-même en pleine croissance, nés assez récemment, après fécondation ; dans un bureau qui représenterait peut-être alors le lieu d’un grand travail intérieur.

      Amezeg

      Supprimer
    5. « D'autant que, si tu lis bien le rêve, le serpent sort de la fenêtre d'un "appartement"...et un appartement, ce n'est pas très grand, c'est juste, au maximum, un étage, un niveau de la maison. » me précises-tu, ô Licorne persévérante... ;-)

      Un appartement est une part individuelle au sein d’un collectif immobilier, de même qu’un individu est une part de la collectivité humaine.
      Le Littré donne l’étymologie du mot appartement : " Bas-lat. appartiamentum, qui signifie division, de ap pour ad, et de partiri, partager (voy. PARTIR) ; mot à mot, ce qui est partagé, divisé, d'où le sens actuel d'appartement."

      L’œuvre collective de transformation, l’alchimie collective que demande notre temps avec plus d’urgence que jamais sans doute, doit être partagée par chacun des membres de la collectivité humaine et elle se divise en œuvres individuelles dont la somme tend à réaliser l’œuvre collective. Comme le grand Serpent bleu est un serpent "magique", il est capable, malgré son immensité de féconder le minuscule appartement de chacune, de chacun, en y déposant les germes d’une croissance et d’une individuation correspondant à chaque cas particulier, et de se faire aussi petit qu’il le faut pour ne pas faire éclater l’appartement de celle ou de celui qui bénéficie de son apport et se sent tout-e petite devant cette énergie divine, devant ce numineux prodigieux.
      Le rêve semble donc bien montrer la façon dont l’œuvre collective est étroitement associée à l’œuvre individuelle. C’est donc, en ce sens, un grand rêve que chacun-chacune peut méditer avec profit pour sa propre évolution et pour celle de la collectivité humaine. :-)

      Amezeg

      Supprimer
    6. Oui, on peut le voir comme ça ! :-)

      Supprimer
    7. Merci pour ta contribution active à la réflexion autour de ce rêve, Amezeg .

      Supprimer
    8. Merci La Licorne, pour le partage de ce rêve marquant, et pour l’échange qui s’en est suivi. :-)

      Amezeg

      Supprimer
  2. Merci de nous offrir cette interprétation, qu'il ne faudrait cependant pas diminuer en la déclarant "petite"... car il s'agit d'un grand rêve et tu donnes l'exemple d'un travail exemplaire, me semble-t-il, sur celui-ci en montrant comment relier sa dimension personnelle à la dimension collective qui nous concerne tou(te)s. En cela, et du fait de la puissance des symboles évoqués dans ce rêve, je crois que ton interprétation peut servir à beaucoup de tes lecteurs et lectrices...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jean, c'est très gentil...
      En fait, elle est petite, non par la qualité... :-), mais par la quantité...car sur ce sujet, on pourrait presque écrire... un livre entier !

      Supprimer