mercredi 6 janvier 2016

Carnet de rêves...du 18ème siècle !

Mercredi 6 janvier 2016

Savant de réputation internationale, 
esprit cartésien et encyclopédique
comme en produisit le XVIIIe siècle, 
Emanuel Swedenborg (1688-1772) allait devenir, 
à la surprise de ses contemporains, 
un des grands mystiques de l’Occident.

Après une nuit de visions et de révélations
il appliqua à la pénétration des choses de l’esprit
 les principes et la méthode qui l’avaient guidé jusque-là 
dans l’investigation du monde matériel. 
Il rédigea alors quelques-uns des grands ouvrages de spiritualité 
qui marquèrent l’Europe moderne.

Ses écrits eurent un tel retentissement 
qu’ils devaient inquiéter les philosophes de son temps, 
dont Kant qui publiera les Rêves d’un visionnaire, 
et inspirer à Balzac l’écriture de Séraphîta.
Il annonçait, entre autres, l’avènement d’une église nouvelle
 fondée sur ses propres révélations, 
ce qui lui valut d’être déclaré hérétique.

Il se trouve qu’au moment crucial où se passa sa « conversion » 
Swedenborg nota dans un carnet les rêves qu’il fit, 
suivis des étranges interprétations qu’il en donna. 
Ces textes forment la matière du Livre des rêves.

Au-delà des explications que pourrait en donner la psychanalyse, 
cet ouvrage propose une vision poétique et mystique
 de la Rencontre avec l’Ange
car si « le rêve est une seconde vie », ainsi que le disait Nerval, 
Swedenborg y possédait la clef du Temple Céleste.
.
(Quatrième de couverture :
résumé au dos du livre)
.

2 commentaires:

  1. Pour ma part je ne connais que Pierre Daco et ses ouvrages sur les rêves... C'est, si je me souviens des études psychologiques des rêves...
    Mais je vais enquêter sur cet auteur là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne référence...j'aime beaucoup Pierre Daco...

      Swedenborg est beaucoup plus...spécial...
      Je ne dis pas que c'est une référence (il a fondé une sorte d'Eglise dont je ne partage pas les vues...), mais c'est quand même un "génie" dans de nombreux domaines, c'est un peu le "Léonard de Vinci" de son époque... et son carnet de rêves avait quelques siècles d'avance...

      Supprimer