lundi 2 mars 2015

Ce que m'inspire le rêve précédent...

Jeudi 11 septembre 2014



Il me semble que ce rêve parle d'un moment
où l'on arrive, après quelques efforts ou "études" (marches),
à élever un peu son point de vue (promontoire, promotion)
et à avoir une vue plus "globale"
de la situation dans laquelle on se trouve...
(ville inconnue)

Alors, le panorama qui se découvre est parfois "étonnant"...
Apercevoir des pyramides, ces monuments faisant partie
des plus grandes "merveilles du monde"...
cela n'a rien de banal...

(Le symbole de la pyramide a déjà été examiné
dans un article précédent : ICI ,  
et je vous invite  à vous y reporter...)

Comme le dit Hélène Renard
dans son "Dictionnaire des rêves",
"Sa base carrée repose solidement sur la terre
tandis que son sommet lui fait rejoindre le ciel :
la pyramide canalise, amplifie,
transmet les énergies cosmiques et solaires.
Elle permet aux hommes de se rapprocher des dieux.
Elle apparaît dans les grands rêves initiatiques,
ceux qui délivrent au rêveur un enseignement sur sa vie."

Il s'agit là de retrouver le "lien entre la terre et le ciel",
lien qui nous relie à "ce qui ne passe pas", au Soi, à "l'éternel"
(cf conception égyptienne de l'au-delà),
et qui nous appelle à la transformation et à la régénération...
pour aller un peu plus vers "soi-même"..

Ceci est d'ailleurs encore "répété" par l'image des trois petites pyramides
sur une grande allée verte , qui évoquent une croissance en vue,
un "printemps" de l'âme et un chemin vers la totalité de l'être.
(Mars : mois du printemps,
"Trois" : trinité indissoluble  corps-âme-esprit)

Ce serait donc cette "intuition de renouveau spirituel"
que la rêveuse essaie de "fixer" en prenant des photos...
mais elle est gênée, dans son action,
par les "touristes" qui l'entourent...
c'est-à-dire par le mouvement un peu superficiel 
de ce qui - en elle et en nous - ne prend pas le temps
de s'attarder à la signification profonde
de ce qui est perçu...

La fin du rêve annonce clairement
que ce "renouveau en profondeur",
cette évolution, cette "initiation" en vue...
ne se fera pas sans douleur et sans "sacrifice":
il faudra, pour y parvenir, accepter de "lâcher"  l'ancien
ce à quoi on "s'accrochait", nos "affaires", nos "vêtements",
la "valise  du passé"...
démarche qu'on effectue rarement, il est vrai, de gaieté de coeur...

Mais le rêve indique aussi, en filigrane,
que c'est le "bon moment", le moment propice
(Le Caire : Kairos) pour oser le faire...
pour quitter l'ancienne "définition"...
l'"identité périmée"...

Je crois donc, au final,
 que ce grand symbole de la pyramide...et ce "grand rêve"...
convie la rêveuse (et nous avec elle ?)
à traverser ce moment actuel et critique de "mort-renaissance" (*)
 ce passage qui, étant un grand "saut dans l'inconnu" ...
se fait ...sans bagage.
.
La Licorne
.
P-S : ...ce que certains appellent la "crise"...
crise profonde qui nous touche à la fois personnellement...
et collectivement, et qui oblige, chacun et chacune
d'entre nous à des "remises en question"...
.

    22 commentaires:

    1. J'approuve cette analyse! Je vais regarder de plus près les commentaires du billet précédent car je n'ai pas encore eu le temps de m'y attarder, mais beaucoup de choses intéressantes ont été évoquées.
      Je vais également répondre plus précisément a Amezeg via mail et il pourra en faire une synthèse ici.

      Effectivement il y a eu beaucoup de changements dans ma vie dernièrement et ce rêve vient particulièrement faire écho à tout cela...

      Commentaire n°1 posté par magali le 11/09/2014 à 20h35

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci Magali...
        Ce que je fais ici, sur ce blog, c'est regarder l'aspect "collectif" de ton rêve...
        autrement dit ce qu'il peut nous dire "à nous tous"...
        Une interprétation plus personnelle, qui prend en compte
        les événements et les détails de ta vie, est aussi nécessaire...
        mais elle n'a pas forcément à être partagée sur l'espace public...
        C'est à toi de voir...tu jugeras de l'opportunité de le faire...ou pas.

        De toute façon je te remercie déjà, très chaleureusement, de nous avoir partagé ton rêve,
        qui, j'en suis sûre, au-delà de ta situation très personnelle, parlera à plus d'un...

        Réponse de La Licorne le 11/09/2014 à 20h50

        Supprimer
    2. En fait il ne sera pas question de livrer des aspects personnels ici, vu que je tiens a rester anonyme et qu'en plus ce n'est pas le but de ce blog, je l'ai bien compris :) , mais d'en tirer des principes généraux, je compte donc sur Amezeg pour en faire une synthèse adaptable à tout le monde.

      l'article sur "la crise" que je viens de lire me parle assez, et je me demande si, sur certain points, je ne suis pas justement passée du monde terrestre au monde cosmique...

      Commentaire n°2 posté par magali le 11/09/2014 à 21h54

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. On compte sur Amezeg, alors... :-)

        Oui, je crois, comme Satprem, que la crise dans laquelle nous nous débattons
        est une crise "globale" et que nous ne nous en sortirons pas
        par une "recette miracle" venue des politiques et des économistes ,
        mais par un changement dans la conscience personnelle et collective...

        Changement qui montre le bout de son nez dans nos rêves...
        dans les rêves qui, comme celui-là... appellent à une "évolution spirituelle"...
        c'est-à-dire, non pas tant à passer du monde terrestre au monde cosmique,
        à quitter la terre pour le ciel... qu'à unir les deux...
        (symbole de la pyramide dont le sommet "rassemble"
        en un point plus élevé les quatre coins "terrestres")

        A lire sous le lien "pyramide" :
        « Cet édifice est un symbole du développement spirituel de l'être humain
        ou plutôt de son enveloppement car il s'agit bien d'un retour au Principe originel.
        Les différents degrés de la pyramide symbolisent
        les divers niveaux de spiritualité à atteindre.
        Parvenir au sommet, c'est rassembler en un point unique
        les directions dispersées aux quatre coins de notre vie.
        Il s'agit bien d'une ré-intégration de l'être dans l'Être.»

        Réponse de La Licorne le 11/09/2014 à 22h11

        Supprimer
    3. Oui le concept d'unir le terrestre et le cosmique est plus adéquat en effet :)

      Pour ce qui es du Caire et de Kairos, je viens de me documenter à ce sujet et l'intuition d'Amezeg n'était pas mauvaise :) j'ai bien rencontré l'opportunité avec cette formation... ainsi qu'un petit dieu ailé et chevelu mais je m'étendrai pas plus sur ce sujet car on rentre dans le personnel ;)
      Ces symboles qui viennent de jaillir à l'instant sous mes yeux m'ont carrément bouleversée...

      Commentaire n°3 posté par magali le 11/09/2014 à 22h52

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. On ne rencontre pas tous les jours un "petit dieu ailé et chevelu"... ! :-)
        Comme le disait Amezeg, il peut s'agir d'aller vers sa part spirituelle, transpersonnelle...,
        d'avancer dans la quête du Soi, de trouver son "complément"
        (intérieur...ou en chair et en os...ou les deux à la fois)
        et donc de se sentir plus "complète"...
        Bonne chance sur ce chemin...bien vert, Magali !

        Réponse de La Licorne le 14/09/2014 à 21h28

        Supprimer
    4. Je crois, pour ma part, que ce rêve est avant tout un rêve produit par la Source du rêve à l’intention de la rêveuse et de son évolution personnelle, individuelle.
      Que le grand symbole qu’est la pyramide figure en bonne place dans le rêve n’implique pas que le rêve ait une visée d’ordre collectif.
      Ce rêve est toutefois un GRAND RÊVE adressé à Magali et pour Magali par la Source des rêves, et il a donc sa place ici, sur le blog GRANDS RÊVES.
      Mais les grands symboles apparaissant dans un rêve ne font pas à eux seuls de tel ou tel rêve un rêve à portée foncièrement collective.

      IL Y A DE PLUS UN RISQUE à attribuer une portée collective à un rêve qui n’a pas foncièrement cette visée collective, parce que le rêveur ou la rêveuse peut alors envisager le rêve d’une façon plus " touristique" que personnellement impliquée. Il peut souvent être plus facile et plus gratifiant pour un rêveur de se dire qu’il est l’homme (ou la femme) qui a reçu un message concernant l’humanité dans son ensemble que de reconnaître et d’accepter que ce rêve l’invite, AVANT TOUTE AUTRE CHOSE, à un engagement personnel et à une transformation personnelle, avec les "efforts" de prise de conscience et de changements d’attitude concrets, de choix concrets, que cela demande pour se réaliser vraiment dans sa personnalité et dans sa vie.
      On peut toujours, ou bien souvent, rapprocher une problématique ou situation personnelle d’une problématique ou situation collective, il y a toujours des points communs entre l’individu et la collectivité humaine à laquelle il appartient, c’est sûr. On peut donc bien souvent relever des aspects que l’on trouvera plus ou moins proches, plus ou moins semblables à des aspects concernant une grande part de l’humanité ou toute l’humanité, et certaines époques particulières constellent des éléments correspondant à cette particularité dans la psyché des individus, c’est certain.
      Mais je crois qu’il ne faut pas conclure que tel ou tel rêve invitant à reconnaître la réalité du Soi, symbolisée par la pyramide ou par d’autres grands symboles du Soi, ait à chaque fois une visée directe d’enseignement à l’intention de la collectivité humaine. Des hommes et des femmes ont de tout temps sans doute vu apparaître de grands symboles du Soi dans leurs rêves tandis que « la crise » actuelle n’était pas encore.

      Commentaire n°4 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 00h02

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci , Amezeg, de me donner ton point de vue sur le sujet...
        Je suis bien d'accord sur le fait que chaque rêve doit être pris au sérieux
        et mener avant tout à un changement dans sa vie personnelle, individuelle.

        Mais je crois aussi que fondamentalement, dans nos profondeurs,
        nous ne sommes pas des êtres séparés, rien n'est séparé.
        Nous puisons tous à la même Source.
        http://fabulo.blogspot.fr/2014/09/reliance.html

        Dire qu'un "grand rêve" s'adresse à "la collectivité humaine" est bien abstrait...
        mais dire qu'il peut parler à l'âme de chacun et chacune d'entre nous
        et qu'il peut nous transformer individuellement , me paraît "vrai".

        Ce n'est pas parce que Magali a remonté l'eau du puits dans son propre "seau"
        que cette eau n'appartient qu'à elle...et que nous ne pouvons pas y boire aussi...
        Ceci dit, je suppose que chaque rêveur ou rêveuse passant ici
        est suffisamment équilibré pour ne pas tomber dans une inflation du type
        "je vais sauver le monde", "j'ai trouvé la solution universelle",
        je le suppose capable de comprendre que la seule chose qu'il puisse "sauver",
        c'est lui-même...et que, le faisant, il agit, en même temps, sur la situation générale,
        puisque, justement, intérieur et extérieur se "reflètent"...

        Il n'y a pas à polémiquer sur le sujet car il n'y a aucune opposition,
        dans mon esprit, entre "agir sur soi-même" et "agir sur la situation collective",
        les deux me paraissent inextricablement liés...
        Il s'agit toujours, comme le disait Gandhi,
        de "se changer soi-même pour changer le monde"...
        c'est le seul "levier" que nous ayons à notre disposition...
        http://fabulo.blogspot.fr/2011/05/soyez.html

        Quand je disais que la "crise" ( qui est actuelle mais qui vient de loin...)
        ne pouvait être résolue que par un changement de conscience,
        je pensais à un changement de conscience qui prend naissance
        d'abord dans le "coeur" de chacun...et non à une "solution collective"
        imposée de l'extérieur par je ne sais quel "sauveur"...
        Si quelqu'un a pu comprendre le contraire, j'en suis désolée...
        Ma conviction est simplement que, si chacun se rapproche un peu de son Soi,
        de la Source en lui (Source individuelle mais reliée à celle des autres,
        comme différents puits sont reliés à la même nappe phréatique),
        le monde ira un peu mieux...
        et que, pour cela, les "grands symboles" sont précieux...
        car cela permet d'élargir nos vues personnelles très très étroites.
        C'est ce que j'essaie de faire ici :
        permettre que chacun puisse se pencher sur "l'eau vive" ramenée des profondeurs
        et se laisse vivifier par elle.
        Cette eau devrait nous donner des "forces"... pour agir ensuite concrètement,
        car, tu as raison, c'est ça qui compte... je ne l'oublie pas.
        Comme le dit souvent Pierre Rabhi, "chacun doit faire sa part"...
        (histoire du colibri).
        http://www.jeanbaptistelc.fr/histoire-du-colibri/

        Réponse de La Licorne le 13/09/2014 à 11h23

        Supprimer
    5. Pour en revenir à Magali, oui, mes indications ci-dessus ne sont pas assez "personnalisées", j'en conviens...

      Alors, pour être plus précise, disons que ce rêve se réfère à une opportunité de changement profond dans sa vie, que ce changement peut avoir quelque chose "d'initiatique" et être en rapport avec une "synthèse des opposés" (relier les quatre coins dispersés de la pyramide") et la rapprocher de son "être essentiel".

      Il ne s'agit pas de "partir dans le cosmique" mais de faire des choix concrets ...choix qui peuvent impliquer une rupture un peu douloureuse avec le passé (valise volée)...et de nouvelles orientations, qui seront plus en rapport avec "ce qu'elle est vraiment"...

      Cela peut prendre bien des formes dans sa vie, y compris une rencontre déterminante...et là, je l'avoue, je comptais un peu sur toi, Amezeg, pour explorer cela "en privé" et non sur ce blog, qui n'est pas le lieu pour le faire... :-)

      Commentaire n°5 posté par La Licorne le 13/09/2014 à 13h26

      RépondreSupprimer
    6. « Dire qu'un "grand rêve" s'adresse à "la collectivité humaine" est bien abstrait...
      mais dire qu'il peut parler à l'âme de chacun et chacune d'entre nous et qu'il peut nous transformer individuellement, me paraît "vrai". », dis-tu, La Licorne.

      Oui, prendre connaissance d’un grand rêve reçu par un autre que nous peut éveiller en nous un un écho, peut nous parler. Je ne dirais pas que ce rêve peut "nous transformer individuellement" mais qu’il peut nous interpeller et qu’ensuite, ayant pris conscience de la valeur des rêves, un travail sur et avec nos propres rêves peut nous conduire vers notre propre transformation. D’où l’intérêt des ouvrages consacrés aux rêves, ceux écrits, par exemple, par Étienne Perrot, par Marie-Louise von Franz et par d’autres auteurs.
      C’est aussi l’intérêt de ton blog Grands Rêves ! :-)

      « Ceci dit, je suppose que chaque rêveur ou rêveuse passant ici
      est suffisamment équilibré pour ne pas tomber dans une inflation du type
      "je vais sauver le monde", "j'ai trouvé la solution universelle",
      je le suppose capable de comprendre que la seule chose qu'il puisse "sauver",
      c'est lui-même...et que, le faisant, il agit, en même temps, sur la situation générale,
      puisque, justement, intérieur et extérieur se "reflètent"... »

      Ce n’est qu’une supposition, pas une certitude...
      N’as-tu jamais entendu des personnes raconter "leur grand rêve" et pu constater qu’elles se tenaient loin des implications concrètes les concernant pour ne faire valoir que l’aspect (au moins supposé par eux) prophétique ou même simplement "original", "génial"... de leur rêve ?
      J’en ai pour ma part entendu plus d’une.
      Or nous sommes ici sur internet où passe qui veut passer...
      Et même sans parler d’inflation "sérieuse et conséquente", une simple petite paresse psychologique tout à fait banale peut se satisfaire de prendre un rêve pour un constat sur l’état du monde plutôt que pour un constat et un compte rendu de ce qu’est la propre situation du rêveur. Et permettre à ce rêveur d’esquiver ainsi la responsabilité individuelle qui lui incombe pour aller vers sa propre transformation qui est une petite part de la transformation du monde...

      Merci pour ta réponse et pour le travail que tu consacres avec bonheur aux grands rêves, ici sur ce blog ! :-)

      Commentaire n°6 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 14h33

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Espérons, alors, que les paresseux(ses)
        -dont nous faisons aussi partie de temps à autres -
        tireront parti de notre discussion... sur ce fil :-)
        Ceci dit, je me sens responsable de ce que je dis,
        pas de ce que les autres en font...

        je peux faire attention à ma façon de "tourner les choses"...
        mais je ne suivrai pas les gens chez eux pour voir s'ils se sentent impliqués...ou pas.

        Réponse de La Licorne le 13/09/2014 à 14h52

        Supprimer
    7. « Cela peut prendre bien des formes dans sa vie, y compris une rencontre déterminante...et là, je l'avoue, je comptais un peu sur toi, Amezeg, pour explorer cela "en privé" et non sur ce blog, qui n'est pas le lieu pour le faire... :-) »

      Je ne crois pas avoir dévoilé ici la vie privée de Magali et j’espère qu’elle ne l’a pas perçu ainsi. En évoquant la possibilité d’une rencontre importante associée au progrès vers la réalisation de Soi, je n’attendais pas de réponse ici, ni même en privé. Je soumettais mon intuition à la réflexion de Magali qui en faisait ce que bon lui semblait. Je trouvais qu’il pouvait éventuellement être utile à la bonne compréhension du rêve de simplement évoquer cette possibilité que "mon petit doigt" me murmurait à l’oreille.

      Commentaire n°7 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 15h00

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Je me suis mal exprimée : quand je me relis, cela sonne comme un reproche
        alors que ça n'en était pas un du tout...
        je voulais juste dire qu'on ne pouvait pas raconter la vie des gens ici...rien de plus.

        Ah, une dernière chose : il semblerait, d'après les messages précédents, que tu croies que ,
        quand un rêve est de portée collective, on se sente "moins concerné"...
        Pour ma part, c'est exactement l'inverse :
        si je sens qu'un changement est important "pour tous"
        et pas seulement "pour moi", je suis plus motivée...

        Réponse de La Licorne le 13/09/2014 à 15h25

        Supprimer
    8. « Ah, une dernière chose : il semblerait, d'après les messages précédents, que tu croies que ,
      quand un rêve est de portée collective, on se sente "moins concerné"... »

      C’est que nous pouvons souvent souhaiter le changement...à condition que ce soit les autres "qui s’y collent", sans que ça dérange notre petit confort (ou même inconfort) habituel, celui auquel nous sommes si attachés (ligotés)...
      Serais-tu un cas rare, La Licorne, une exception cornue... ? Mais pas biscornue... !! ;D)

      Commentaire n°8 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 15h58

      RépondreSupprimer
    9. Ou peut-être es-tu une cornue d’exception, un athanor très solidaire même s’il est aussi solitaire ? :-)

      Commentaire n°9 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 16h03

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Un cas rare, je ne sais pas...une "cornue", c'est sûr...(avec une seule corne)... :-)

        Oui, on peut être solitaire ET solidaire...
        Crois-tu que je sois la seule solitaire à m'intéresser au sort collectif ?

        Clarissa Pinkola Estes disait : il faut sortir du paradigme OU/OU
        pour aller vers le paradigme ET/ET :
        Un rêve n'est pas OU personnel OU collectif...il est parfois ET personnel ET collectif...
        Nos problèmes ne sont pas à régler OU à l'intérieur OU à l'extérieur,
        ils sont à régler ET à l'intérieur ET à l'extérieur...
        Ce n'est pas OU mon petit problème OU celui de tous...

        ...et je te jure que je ne compte pas tant que ça sur les autres..
        en général, je n'attends pas trop que les autres s'y collent....
        je fais, dans la mesure du possible, ce que je peux...
        et par exemple ici.
        Tu remarqueras que je ne suis pas si "entourée" que ça...
        et que je ne me décourage pas pour autant...

        Mais j'apprécie ceux qui me "donnent un coup de main"... ;-)

        Réponse de La Licorne le 13/09/2014 à 16h27

        Supprimer
    10. Seigneur ! Que tes réactions sont vives !! Comme toute bonne licorne, tu ne marches pas, tu galopes... ;-)

      Pour ce qui est du rapport existant entre le (ou la) solitaire et la collectivité, ces quelques mots de Jung lus, il y a bien longtemps, dans "Ma vie" *, m’ont toujours semblé être très justes :
      « Mais la solitude n’est pas nécessairement en opposition à la communauté, car nul ne ressent plus profondément la communauté que le solitaire ; et la communauté ne fleurit que là où chacun se rappelle sa nature et ne s’identifie pas aux autres. » " [ * au chapitre : Rétrospective ]

      Il y a un ordre de priorité que l’on peut percevoir dans un rêve, l’accent peut porter davantage sur l’aspect individuel que sur l’aspect collectif que l’on peut y déceler (ou parfois le contraire). Je crois qu’il juste et bon de tâcher de discerner - lorsque ce n’est pas évident au premier coup d’œil - ce sur quoi le rêve met l’accent. N’en déplaise - éventuellement... - à Clarissa Pinkola Estes.

      Au plaisir, chère interlocutrice cornue !

      Commentaire n°10 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 19h20

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. C'est juste un dernier galop, Amezeg...car je serai très occupée dans les prochains temps
        et le blog risque d'être en pause pour un bon moment.
        je serai occupée...par mon travail...qui est un travail très "social"...
        En fait, je suis en relation chaque jour avec de très nombreuses personnes,
        ce qui "casse" un peu mon image de solitaire...n'est-ce pas ?

        Au plaisir, cher...contradicteur ! ;-)

        Réponse de La Licorne le 13/09/2014 à 21h03

        Supprimer
    11. Erratum - Verbe oublié : "Je crois qu’il EST juste et bon de tâcher de discerner - lorsque ce n’est pas évident au premier coup d’œil - ce sur quoi le rêve met l’accent.

      Commentaire n°11 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 20h15

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. C'est très "biblique", ça : "Il est juste et bon " !
        Il est juste et bon aussi (un avis très personnel, évidemment)
        de ne pas tout ranger dans des "petites boîtes"... :-)

        Réponse de La Licorne le 13/09/2014 à 21h15

        Supprimer
    12. « La solitude ne naît point de ce que l’on n’est pas entouré d’êtres, mais bien plus de ce que l’on ne peut leur communiquer les choses qui vous paraissent importantes, ou de ce que l’on trouve valables des pensées qui semblent improbables aux autres.» peut-on lire dans " Ma vie", quelques lignes au-dessus de ce que je viens de citer précédemment.
      Ainsi, peut- on ressentir et vivre la solitude même dans le cadre d’un travail social.

      Nous piafferons donc d’impatience en attendant que le dur labeur relâche sa puissante étreinte sociale et te permette de revenir ici nous parler de l’aspect collectif à ne pas négliger non plus dans les rêves...

      Amicales salutations de la part d’un ours d’Armorique :-)


      P.S. Juste pour : adéquat, bon pour : profitable.
      J’ai parfois une petite tendance à la mise en boîte, je dois bien le reconnaître. Mais pas à coup sûr dans le sens où tu le suggères ci-dessus...

      Commentaire n°12 posté par Amezeg le 13/09/2014 à 21h36

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Cette définition de la solitude me paraît très pertinente...

        Quant à la "mise en boîte", méfie-toi...ma tendance à moi est de...répliquer !
        http://www.linternaute.com/expression/langue-francaise/6558/mettre-en-boite/

        Tiens, avant de partir, j'ai trouvé un "slogan"...pour résumer mes vues...
        C'est :
        "Rêver global, agir local..."
        J'l'ai un peu "piqué"...mais ne le répète pas... :-))

        Réponse de La Licorne le 14/09/2014 à 00h39

        Supprimer