vendredi 13 février 2015

Songes interdits

Lundi 3 février 2014


Un peu d'Histoire :


Les rêves ont toujours passionné, ou effrayé les hommes.

Dans l'antiquité, par exemple, à l'heure de livrer bataille, une armée sans oniromancien - interprète des songes - se serait sentie aussi dépourvue qu'une armée d'aujourd'hui privée de radio.

A l'époque, le rêve servait de guide quotidien dans tous les actes de la vie : c'est grâce aux songes que les dieux et les génies transmettaient des messages aux hommes.

Toutefois à une certaine époque de la Rome Antique, il pouvait être dangereux pour un particulier, de trop raconter ses rêves.
En effet, il existait des fonctionnaires publics chargés d'espionner les bavards et de contrôler qu'aucun rêve ne puisse être un sinistre présage pour l'empereur, et, éventuellement, pousser le rêveur à commettre un attentat.


Tout comme en Espagne au temps de l'inquisition, où l'interprétation des rêves valait quelquefois le bûcher

(lire ici)


En France, pendant de longues périodes, on infligea des amendes à ceux qui se targuaient  de posséder la "clé des songes"...et en faisaient ouvertement commerce...

Sous le Premier Empire, les règles très sévères qui restreignent les libertés de pensée et d'expression sont maintenues. Le rêve semble capable de déranger un pouvoir totalitaire, et il reste considéré comme dangereux car les anciennes interdictions religieuses sont reprises dans le code pénal.

L'ancien Code Napoléon, en vigueur jusqu'en 1992, punit "de l'amende prévue pour les contraventions 
de la 3° classe les gens qui font métier de deviner et pronostiquer, ou d'expliquer les songes." (article R. 34, 7°)
Le rêve pose d'abord la question délicate de son sens et reste ainsi exclu de toute étude rationnelle. 

Même la psychanalyse, en partie basée sur l'interprétation des rêves, pouvait être considérée comme illégale (en France) avant la parution du nouveau code pénal. 
Un médecin qui s'intéressait aux rêves de ses patients pouvait être inquiété.
L'interprétation des rêves reste légalement interdite jusqu'en 1992 (dans la loi française) !!!!!


(lire  ici)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire