samedi 27 décembre 2014

Noter ses rêves

Mardi 7 février 2012


On a toujours avantage à noter ses rêves. C'est une habitude à prendre. Faute de quoi, on en oublie au moins quatre-vingt-dix pour cent et on ne peut faire des recoupements. Certains rêves sont reliés entre eux à plusieurs nuits d'intervalle. Leur enchaînement est très éclairant pour leur compréhension.

L'écriture des rêves nous permet, en outre, d'obtenir le recul nécessaire à leur interprétation. Les rêves "trop frais" exercent facilement un pouvoir de fascination qui entrave leur décodage. Leurs images doivent se décanter. leur sens réel nous apparaît nettement parfois longtemps après leur venue. Acteurs de nos rêves, il nous arrive d'avoir du mal à en devenir les spectateurs. La forme écrite confère aux rêves l'objectivation nécessaire à leur étude.

On peut s'astreindre à n'écrire que les grands rêves. Mais comment les distinguer des autres ?

"Il y a un moyen très simple pour savoir s'il s'est agi d'un grand rêve pendant la nuit : il y a en nous comme une obligation de le raconter à autrui"." (Ernst Aeppli)

Les grands rêves se produisent quand l'inconscient veut à tout prix nous rejoindre. Il est important de les comprendre. Ils font sur nous une vive impression et nous en gardons la mémoire pendant de nombreuses années. Il est bon de les noter pour en consigner tous les détails, qui, eux, s'effacent à la longue.

On a intérêt à titrer ses rêves. En plus d'en faciliter le repérage, cette pratique en fait ressortir l'essentiel. Enfin, il est utile de mentionner la date et le jour des rêves ainsi que les événements quotidiens qui suivent les rêves.
.
Laurent Lachance
.

4 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je partage ma méthode d'écriture des rêves. Je le fais en ce qui me concerne sur papier dans un premier temps puis sur informatique. Que pensez-vous de cette démarche ?
    Commentaire n°1 posté par noter ses rêves le 15/06/2012 à 08h54

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne saisis pas très bien la question...voulez-vous dire que vous écrivez le rêve deux fois, une fois sur papier puis une fois sur l'ordinateur ?
      Le fait d'écrire plusieurs fois peut être utile, je le fais moi-même : une fois sur "feuille volante", puis une fois sur un cahier que je garde précieusement. Il est vrai que quand on l'écrit une deuxième fois, on "intègre" mieux les images...
      En tout cas, le site auquel vous renvoyez est effectivement très intéressant et riche de renseignements utiles : je l'ajoute aux "sites à visiter".

      Merci de votre passage ici.
      Réponse de La Licorne le 15/06/2012 à 10h03

      Supprimer
  2. Effectivement, il s'agit au final d'une double écriture du rêve : une première fois sur papier libre, le plus souvent durant la nuit, au terme du sommeil paradoxal, sous forme de quelques images, sans aucune construction, puis sur informatique en cherchant à retrouver l'ordre du scénario du rêve.

    Cette double écriture a notamment pour but de limiter au maximum la prise de notes au milieu de la phase de sommeil, car ce retour à la conscience est un tel effort qu'il incite le plus souvent à ne pas même chercher à se souvenir de ses rêves...
    Commentaire n°2 posté par olivier le 15/06/2012 à 10h22

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ces précisions, je comprends mieux maintenant ton premier message...
      Pour ma part, pour limiter la prise de notes, je retiens une ou deux images fortes dans ma mémoire, qui vont me permettre ensuite, de rappeler les autres et de re-dérouler le récit...mais souvent, en réécrivant, je me suis aperçue que je "reconstruis" plus ou moins l'ordre chronologique...souvent celui-ci , dans le rêve, est "sans logique"...
      C'est le conscient qui a besoin de déterminer un "ordre logique", un ordre linéaire.
      L'inconscient, lui, navigue plus ou moins "hors du temps".
      Réponse de La Licorne le 15/06/2012 à 11h57

      Supprimer