samedi 27 décembre 2014

Ne pas mépriser les petits rêves

Mercredi 15 février


Certaines personnes disent n'avoir aucun rêve...et s'en désolent. Où est caché pour elles l'accès à la voie des profondeurs ? La porte s'en déroberait-elle définitivement ? Je ne crois pas. Si l'on n'a "pas de rêve", c'est parfois que la recherche intérieure ne constitue pas en réalité la préoccupation principale du moment.

C'est souvent le cas dans la première moitié de la vie, où il est nécessaire de construire sa vie, amoureuse, professionnelle, où il faut savoir nouer des relations avec les autres et quitter ses parents pour cela. Et l'énergie va alors majoritairement dans cette direction.

C'est un temps et il est tout à fait essentiel et légitime de consacrer ses forces à cette réalisation.

Dans la seconde partie de l'existence, par contre, la priorité devrait être donnée à l'introspection, à la découverte de soi-même, à la rencontre avec les côtés inconscients de son être, faute de quoi tout ce qu'il y a de non travaillé, de "non réconcilié" en soi, empêchera de vivre harmonieusement. Dans ce chemin vers l'intériorité, les rêves sont des jalons précieux. Il faut donc les considérer comme tels ! Et ce n'est pas toujours le cas. Beaucoup disent "Je n'ai pas de rêve", mais ils font en réalité preuve d'un grand mépris pour les rêves qui leur sont donnés, les jugeant "trop petits".

Même la plus petite image, la plus simple, même les rêves qui semblent n'être que des redites de la vie consciente , ont de l'importance et méritent d'être considérés et notés en bonne place dans l'indispensable cahier de rêves. Ainsi s'exprime l'intérêt que nous portons à notre monde intérieur. C'est en quelque sorte le signal que nous donnons pour que s'établisse vraiment la relation entre nous et notre inconscient. Alors, s'inaugure le chemin, comme s'il se créait sous nos pas !
Il peut y avoir une très grande force symbolique pour nous dans une image très simple.Si nous négligeons un rêve sous le prétexte qu'il n'est pas un "grand rêve", nous passons peut-être à côté d'un enseignement essentiel. (...)

Recueillir ses rêves au matin, quels qu'ils soient, est comme le geste de certains peuples des déserts : il faut récupérer la rosée qui s'est déposée pendant la nuit sur les feuilles, aucune goutte ne doit être négligée afin de pouvoir combler notre soif. De même, noter la moindre "bribe" de rêve, c'est nous donner la chance de combler notre soif intérieure.
.
Pierre Trigano et Agnès Vincent
"Le sel des rêves"
.



7 commentaires:

  1. oilà un extrait d'intérêt public qui devrait être remboursé par la Sécu :D !
    Je viens d'achever des mêmes auteurs la lectures du Cantiques des cantiques, la psychologie mystique des amants. Je note celui-ci sur ma liste de livres à lire absolument !
    Commentaire n°1 posté par Tempérance le 15/02/2012 à 21h34

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux déjà te dire que tu ne le regretteras pas...
      Réponse de La Licorne le 15/02/2012 à 21h46

      Supprimer
  2. Je te suis avec grande attention, la Licorne. Ce nouveau site est passionnant. Un jour peut-être, j'oserai raconter un rêve...
    Commentaire n°2 posté par Leeloo le 15/02/2012 à 21h34

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Leeloo...j'attendrai patiemment...:-)
      Réponse de La Licorne le 15/02/2012 à 21h47

      Supprimer
  3. merci de cet extrait, il correspond pile poil à ce que je pense des rêves ,petits ou grands.
    J'aimerais partager un grand rêve mais aucun de mes rêves me semble se soustraire à mon incosncient personnel...
    Les rêves qui m,ont le plus marquée sont les rêves qualifiés de lucides.
    Mais si j'ai un rêve qui me semble appartenir suffisemment au collectif ,je partagerai;o)
    amicalement nicole
    Commentaire n°3 posté par nicole m le 16/02/2012 à 10h19

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les rêves sont un trésor, TOUS les rêves...
      Tu sais, Nicole, moi non plus, je ne fais pas de "grand rêve" tous les jours : une ou deux fois par an tout au plus !
      C'est pour cela que c'est bien de les "partager" ! :-)

      Réponse de La Licorne le 16/02/2012 à 10h22

      Supprimer
  4. j'avais un ami qui ne reveait jamais malgré sa motivation pour la recherche intérieure... je lui ai fait prendre quelques gouttes d'un élexir floral concocté par un autre ami spécialisé dans la fabrication des elixirs artisanaux... Quelque jours parès, il me racontait un rêve signifiant... il était ravi!!!! j-habite tout près d'une ville à la Licorne et m'en sent fort bien...L'Unicorne guide mes pas...

    JC
    Commentaire n°4 posté par jc girardot le 25/02/2012 à 18h23

    RépondreSupprimer