samedi 27 décembre 2014

L'inconnu

Mardi 14 février 2012


...le rêve n'est pas plus jungien que freudien ou gestaltiste, etc.
Le rêve est l'irruption d'un inconnu.

Il n'est pas préfiguré, prédéterminé, ce n'est pas nous qui le créons,
il s'agit au contraire de nous mettre à son écoute
pour recevoir l'émergence du nouveau
et du renouvellement, dans notre expérience psychique.
(...)
La connaissance scientifique abstraite
est en effet une protection contre l'inconnu
alors que l'âme humaine est cette inconnue
qu'il nous faut recevoir et non quadriller ou coloniser.

Pour Jung, toute construction scientifique psychologique ou psychanalytique
est un "mythe" scientifique
qui n'explique en rien le mystère infiniment transcendant de la psyché,
mais peut nous aider provisoirement à l'approcher dans l'expérience.
(...)
 Le symbole est le véhicule de l'alliance entre le conscient et l'inconscient.
C'est très important ce qui se passe à l'intérieur de nous
quand une personne raconte un rêve.

C'est parce qu'il y a un inconscient collectif qui traverse les deux personnes
qui travaillent ensemble à l'interpréter,
que le symbole fonctionne aussi par cette relation interprète-rêveur,
dans la rencontre entre deux psychismes personnels.
C'est à travers cette relation d'alliance entre deux personnes
que l'alliance avec l'inconscient peut être véhiculée.
.
"Le sel des rêves"
Pierre Trigano et Agnès Vincent
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire