mercredi 21 février 2018

La découverte du Soi par Jung

Mercredi 21 février 2018

 

 

Le Soi est le psychanalyste «réel»

 
"La contemplation des rêves et expériences intérieures personnelles de Jung
est passionnante. Elle nous enseigne comment le Soi,
avant même d'ailleurs que Jung ait pu forger son concept,
travaille patiemment (et malgré son moi, pourrions-nous dire),
à le guérir d'une grave dissociation.
Nous y voyons à l'œuvre le Soi comme agent thérapeutique profond
qui travaille de l'intérieur de la psyché.
 
Je crois que le Soi est le psychanalyste «réel»,
l'accompagnant thérapeutique intérieur du sujet en analyse.
Le praticien de l'analyse n'est en fait que le psychanalyste «symbolique»,
celui qui facilite l'accès au Soi de la personne qu'il accompagne,
en l'aidant à contempler ses propres rêves.

Jung n'a certes pas toujours bénéficié de cet «accès facilité»,
à certains tournants fondateurs de sa vie onirique.
Il avoue lui-même qu'il n'a pas pu comprendre plusieurs de ses rêves importants,
et il est passionnant de les reprendre aujourd'hui avec le recul
 que nous permet la connaissance biographique de la totalité de son existence.
 
Néanmoins nous pouvons constater dans l'approche de son processus onirique et symbolique
au cours de la première moitié de sa vie, que le Soi cherche à «percer» dans sa conscience.
Il veut, dans un mouvement patient mais insistant, se faire reconnaître de Jung,
non seulement pour lui, mais aussi pour tous les êtres humains
qui seront touchés et transformés par l'ouverture de sa voie des profondeurs.
 
Tout se passe à mes yeux comme si le Soi avait «élu» Jung,
du sein même des méandres et pesanteurs pourtant lourdes de sa vie,
 afin de se faire connaître à travers lui à toute une culture, la nôtre."
 (p 7 et 8)
 

La découverte du Soi par Jung :

 l'originalité la plus radicale de son apport

 
"La découverte du Soi par Jung exprime [...] l'originalité la plus radicale de son apport.
 
Le Soi est une voie fondamentale de l'union des contraires dans l'être humain,
qui réunit, sans les réduire, toutes les dimensions de l'expérience humaine sur la Terre.
Il intègre en lui aussi bien la sexualité que la raison et la spiritualité, la nature et la culture,
sans que l'un de ces domaines n'occulte les autres.
La matière comme l'esprit sont articulées ensemble en lui.

La prise en compte de cette découverte fondamentale permettrait
d'élargir le champ des sciences humaines en y intégrant sur une base rationnelle
la fonction de la transcendance spirituelle dans l'aventure humaine.
 
Elle contribuerait à l'approche de la réalité de l'univers comme un unus mundus,
un champ unitaire du réel, intégrant de manière harmonieuse
tout aussi bien le matérialisme que le spiritualisme." (p 15)
 
.
Pierre Trigano
.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire