lundi 15 janvier 2018

Le symbole de la cloche



Nous nous abriterons dans des cloches,
les cloches qui se balancent,
dans le son, l'air, le cœur de leur carillon.
Nous nous abriterons dans les cloches et nous flotterons
au-dessus de la terre
dans leurs lourds caissons
.
Adam Zagajewski
"Les cloches"
.

La cloche est un instrument universel
dont la longue portée acoustique est utilisée pour communiquer au loin,
soit vis-à-vis des hommes, soit vis-à-vis des dieux.
 On trouve des cloches dans toutes les civilisations
 et toutes les religions.
 
Wikipédia
 

 
L'énorme cloche du roi Seongdeok fut moulée
dans le bronze du 8ème siècle
pour le temple de Pongdok, en Corée.
Elle sonnait tout au long de la journée
pour appeler les moines bouddhistes à la prière.
Son corps est orné d'images des apsaras, les nymphes célestes
et son bord est taillé en forme de fleur à huit pétales;


 
 
De l'écho profond d'une cloche rituelle comme celle du roi Seongdok
au tintement argentin des clochettes
ornant les chevilles des danseurs hindous,
en passant par la sonnerie retentissante de Big Ben,
l'éclat cristallin des clochettes liturgiques
et le son plus champêtre des cloches de vaches,
cet instrument n'a pas son pareil pour éveiller les sens et l'esprit.
 
Les cloches s'agitent à toute volée pour annoncer la victoire,
sonnent avec insistance pour donner l'alerte,
carillonnent gaiement pour chanter des louanges,
résonnent lentement pour marquer le deuil.
 
A l'instar des hindous, qui assimilent leur écho à la vibration primordiale du cosmos,
 les scientifiques affirment que "l'univers à ses débuts sonnait comme une cloche ".

 
Au Japon, le sage zen Dögen évoque l'image d'une cloche
lorsqu'il compare la méditation au son mélodieux du marteau frappant un corps creux
- un son qui précède et suit indéfiniment l'instant de la percussion.
 
Les propriétés acoustiques de la cloche en font
l'expression de l'harmonie des sphères,
de l'unité cosmique que le philosophe grec Pythagore
 percevait dans les schémas fondamentaux des nombres et des ratios.
 
Dans les croyances populaires,
les cloches apportent la pluie, éloignent les tempêtes,
protègent les animaux des esprits maléfiques
et tentent d'instaurer un équilibre harmonieux
entre l'être humain et la nature.
 
En Russie, les cloches des Eglises
sont censées détourner le cœur humain
de ses intentions les plus destructrices
ou inciter les plus impitoyables à se repentir.

 
 
Pour l'Eglise orthodoxe russe, les cloches sont des êtres
 animés d'un nom, d'un corps et de sentiments.
 Elles ne sont pas accordées selon la gamme majeure ou mineure,
car la cloche est considérée non comme un instrument de musique
mais comme une représentation de la voix de Dieu.
Par conséquent, chaque cloche est vénérée pour sa sonorité spécifique,
 à la fois profonde et désaccordée.
 
Par ailleurs, la forme creuse et arrondie de la cloche
l'assimile au corps féminin,
 tandis que le battant et le manche évoquent un phallus.
Ces connotations sexuelles contribuent
au symbolisme de la cloche et du dorje (petit sceptre),
souvent employés simultanément dans les rituels bouddhistes tibétains.

 
La cloche, qui possède un manche en forme de demi-sceptre,
représente la sagesse de la vacuité, une caractéristique féminine,
tandis que le dorje illustre la compassion universelle, un attribut masculin.
Ensemble, ils symbolisent l'esprit parvenu à l'Eveil.
.
"Le livre des symboles"
Réflexions sur des images archétypales
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire