dimanche 21 janvier 2018

Expériences oniriques et vie du groupe

  Lundi 22 janvier 2018
 

 
Chez la plupart des indiens d'Amérique du Nord
comme chez les aborigènes d´Australie,
les expériences oniriques
        sont au moins aussi importantes
que celles de la veille ;
elles dictent souvent leur conduite.
 
 Dans une étude sur seize tribus indiennes,
        Stanley Krippner et April Thomsom montrent
comment l'interprétation des rêves
entretient l'identité culturelle.
 
Chez certaines de ces tribus, comme les Ojibwas,
les rêves sont intégrés à la réalité et aux croyances du clan.
Cette recherche d'équilibre individuel et de responsabilité sociale
 témoigne ainsi d'une fonction d'adaptation psychosociale qui,
 par ses aspects mystiques, n'est pas sans rappeler certaines idées de Jung.
 
Si le rêve des indiens peut nous sembler étrange,
c'est sans doute que, depuis Descartes,
en dévalorisant la moitié nocturne de notre vie,
        nous avons opéré
une coupure radicale entre le psychique et le social.
.
 
.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire