samedi 23 décembre 2017

Le monde du rêve est le monde réel

Samedi 23 décembre 2017


" Le monde du rêve est le Monde Réel " 

 proverbe Iroquois Senaca


Le rêve ne porte pas en lui de limite
c’est seulement notre interprétation,
à savoir la manière et donc l’intention
avec laquelle nous le lisons
qui est limitée.
.
.
 
Depuis la plus haute antiquité, les rêves ont toujours impressionné les hommes.
Leur contenu souvent étrange, les émotions fortes
qui en accompagnent fréquemment les péripéties
n’ont pas manqué de les interpeller très tôt,
selon les témoignages que nous ont laissé les plus anciens écrits
et les plus anciennes représentations graphiques de l’histoire humaine.
 

Les peintures pariétales trouvées dans de nombreuses cavernes
témoignent que depuis au moins vingt à trente mille ans,
les hommes préhistoriques semblaient se livrer à leur interprétation,
les utilisant peut-être même pour prévoir,
voire orienter le déroulement des expéditions de chasse dont dépendait leur survie.
 
... c’est avec les débuts de la psychanalyse et l’œuvre considérable de Jung
que les rêves sont revenus en force sur la scène psychologique
en tant qu’outil d’une meilleure connaissance de soi .
(...)
 
Mais ce sont les cultures chamaniques qui ont, indubitablement,
poussé le plus loin la science des rêves et leur utilisation concrète
au service de la guérison globale et du progrès de l’être humain.
  (...)
 
A la question: « pourquoi rêvons-nous?»
les chamanes répondent :
« nous rêvons pour nous réveiller
à la puissance créatrice
de la conscience qui est en nous…»
ce qui est un paradoxe amusant!
 

«Et à quoi peut servir cette puissance créatrice
rétorquera peut-être le lecteur.
 

A cette question , il y a plusieurs réponses:
d’abord, s’autoguérir devient possible
 avec l’intention développée pour parvenir à rêver.
 Guérir les autres, ( moins promoteur pour l’humanité car cela ,
 on l’a déjà vu, entraîne l’assistanat puis l’exploitation de celui-ci).
 Enfin nous rêvons pour accéder à une liberté d’utiliser notre conscience
dans une gamme plus large de possibilités dans un but uniquement ludique et gratifiant
 ( ce que les chamanes toltèques appellent: la navigation de l’esprit dans l’infini).
 
Concernant la nature profonde de la réalité, matérielle ou/et psychique,
 la physique quantique vient tout doucement à la rencontre du chamanisme :
doutant fortement qu’il y a quelque chose de matériel derrière la matière,
elle fait dire à un grand mathématicien et physicien , Lord Eddington:
« il se pourrait que tout cet univers ne soit que mental».
 
 
Les états potentiels du monde physique, à l’échelle de l’infiniment petit,
d’où le regard du témoin, tire, par sa seule présence, une réalité concrète
 comme l’affirme la physique quantique décrivant ainsi tout le processus
de la rencontre du sujet et de la réalité soi-disant objective,
font penser, d’une façon troublante, au nagual d’où le rêveur va extraire
 une alternative de scénario de vie plus conforme
à sa recherche d’épanouissement personnel
et d’où, de façon plus merveilleuse encore, nous tirons sans doute
 notre propre existence incarnée,
le rêve que nous avons privilégié à la naissance ,
celui que nous appelons «La Réalité»
et que nous croyons être la seule de nous-mêmes.
 
Pour conclure, je citerai cette phrase connue
mais pas toujours comprise d’un sage et chamane aborigène:
«en devenant conscient que tu rêves ta réalité,
tu deviens capable de réaliser tes rêves».
 

S’intéresser et s’approcher du chamanisme, pour l’homme moderne,
perdu dans un matérialisme destructeur et stérile,
ne serait-il pas la meilleure façon de s’éveiller ,
 pour lui comme individu et pour la survie de la planète ,
 au fait que rêve et réalité sont les deux faces d’une même chose
 et qu’en prendre conscience pourrait bien le débarrasser
 de toutes les compensations matérialistes toxiques
que le stress fondamental lié à son ignorance de cette chose,
 le pousse à vivre?
 
.
 
 
 
 


2 commentaires:

  1. Bonjour :-)

    « Les états potentiels du monde physique, à l’échelle de l’infiniment petit, d’où le regard du témoin, tire, par sa seule présence, une réalité concrète  comme l’affirme la physique quantique décrivant ainsi tout le processus de la rencontre du sujet et de la réalité soi-disant objective,.... »

    « S’intéresser et s’approcher du chamanisme, pour l’homme moderne,
    perdu dans un matérialisme destructeur et stérile, ne serait-il pas la meilleure façon de s’éveiller,  pour lui comme individu et pour la survie de la planète ,..... »

    Je me demande : si la réalité n'est que prétendument objective, pourquoi se soucier de l'avenir de la planète, faut-il se soucier d'un état et d'une vision subjective limitée qu'un retournement de soi-même peut anihiler en moins de temps qu'il n'en faut pour cligner de l'œil ?

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Amezeg !
      ...ça faisait longtemps...:-)

      Merci de ta question...c'est en effet une question de fond, que tu poses...

      Je crois y avoir déjà plus ou moins répondu dans cet article-là :
      https://grandsreves1234.blogspot.fr/2017/10/a-lombre-de-nos-reves.html

      Voilà ce que je disais :
      "Il s'agit moins de conclure que "tout est illusion"
      (la Maya des Orientaux),
      ce qui pourrait nous mener à un certain fatalisme ,
      voire à une déresponsabilisation...
      que de comprendre que "tout est réel",
      qu'il n'y a au final, dans ce que nous vivons, que des "réalités", mais des réalités non permanentes...
      et vécues sur différents plans "

      En fait, pour moi, l'idée de base, ce n'est pas que "tout est illusion", c'est plutôt qu'il y a assez peu de différence entre le rêve et ce que nous avons coutume d'appeler la "réalité"...
      Le rêve possède une certaine "réalité" et la "réalité" a quelque chose d'un rêve...
      Il y a un "aller et retour" entre la conscience et la réalité...les deux sont indissociables. Et c'est ce que la science reconnaît et affirme depuis un bon moment, sans que nous en prenions toute la mesure...

      J'arrive un peu tard pour te souhaiter un bon Noël...mais le coeur y est ! :-)
      Bonne fin d'année, en tout cas !

      Supprimer