dimanche 5 novembre 2017

Le rêve dans d'autres cultures

 Dimanche 5 novembre 2017
 
Nombreuses sont les cultures
dans lesquelles le rêve joue un rôle essentiel :
 
 
EGYPTE :
Le papyrus de Beatty, rédigé vers 1350 avant notre ère,
et découvert à Thèbes est l'un des plus anciens dictionnaires des rêves.
Il comporte l'interprétation de nombreuses images de rêve,
ainsi que des incantations et des rites pour prévenir les cauchemars.
 
Les prêtres spécialisés dans l'interprétation des rêves
s'intitulaient "Maîtres des choses secrètes"
ou" Savants de la bibliothèque magique".
 
 
TALMUD BABYLONIEN :
le jeûne était une méthode très prisée d'incitation au rêve,
 et tout particulièrement au rêve prémonitoire.
 
Le talmud accorde une attention particulière
au caractère individuel des symboles oniriques,
et les interprète en tenant compte de la personnalité du rêveur
 et de sa situation particulière.
 
 
CHINE :
Les Chinois de l'antiquité visitaient des temples,
dormaient sur des tombes, et pratiquaient  des rites d'incitation au rêve,
notamment pour obtenir des orientations en matière politique.
 
Ils pensaient que l'âme pouvait se séparer du corps du rêveur
si celui-ci était réveillé brusquement, et pour cette raison
certains Chinois évitent, encore aujourd'hui, l'utilisation d'un réveil.
 
 
  
AMERIQUE DU NORD :
les autochtones d'Amérique du Nord pensent que les rêves
 peuvent apporter la guérison,
notamment s'ils s'accompagnent de l'apparition
 d'un oiseau ou d'un autre animal.
 
Chez les Sioux, les rêves de conduite de la vie,
consécutifs à la recherche d'une vision,
étaient un rite de passage pour les jeunes hommes.
 La vision, interprétée par un shaman,
déterminait la suite de la vie du visionnaire. 
 
 
AUSTRALIE :
les aborigènes pensent que le monde du rêve est un endroit réel,
qu'ils appellent "temps du rêve", et que l'âme peut s'y rendre
 pour rencontrer de sages ancêtres qui y vivent.
 
 Les rêves au sujet des ancêtres sont considérés comme des présents,
 et ils inspirent souvent les œuvres d'art, les chants et les danses.
 
 
TIBET :
La pratique du "yoga du rêve" y est une activité spirituelle,
et se concentre sur la façon de vivre les rêves plutôt que sur leur interprétation.
 Cette pratique distingue les rêves karmiques et les "rêves de clarté".
.
Penney Peirce
"Les rêves"
.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire