jeudi 5 octobre 2017

De l'autre côté du miroir

Jeudi 5 octobre 2017
 
Sur l’eau calme voguant sans trêve… 
Dans l’éclat du jour qui s’achève…
Qu’est notre vie, sinon un rêve ?
Lewis Carroll
.
 
Alice et la traversée du miroir

Un autre rêve de Pauli pose clairement
la question de ce qui est réel,
de ce qui "existe" vraiment :

En novembre 1954, Pauli rêva qu'il était dans une pièce
avec la "femme de couleur".
Des expériences étaient menées dans lesquelles
on faisait apparaître des "reflets".

Alors que les autres considéraient ces reflets
 comme des objets réels,
Pauli et la femme de couleur savaient
que ce n'étaient que des images "miroir".
Cela devint une sorte de "secret" entre eux.
Mais un secret qui les remplit
d'appréhension et de crainte.
.
Robert Moss
"The secret history of dreaming"
.

Les "objets physiques" qui nous entourent sont-ils "réels" ?
Et en quoi sont-ils plus "réels" que ceux que nous voyons en rêve ?
Que savons-nous vraiment de la réalité ?
 
Pauli, qui par son métier, se penchait chaque jour sur le mystère de la matière,
et sur le mystère des rapports entre matière et psyché,
faisait ce genre de rêve, rêve assez déconcertant...
qui lui présente les "objets" considérés comme très réels par les autres,
comme  étant des "images-miroirs", des "reflets"...
 
 Des reflets de quoi ?
Probablement d'objets venant d'un monde plus "subtil",
de nature métaphysique ou...psychique.
Le "physique" est-il un reflet du "psychique" ?
Comment comprendre leur relation "en miroir" ?
(...)

"...Mais que signifie "exister" ?
Pauli se posa sûrement la question.
De toute évidence, il avait compris que l'existence
 est caractérisée par différents niveaux
et que vivre sur un niveau plutôt que sur un autre
ne dépend que de la façon dont la conscience s'organise.

Aller sur des niveaux de conscience supérieurs est de fait un acte intentionnel.,
un acte bien présent dans les desseins de Pauli comme dans ceux de Jung,
même si d'un point de vue différent. la conscience,
et avec elle le mécanisme symbolique que sont les rêves et les événements synchrones,
 est le seul instrument permettant d'accéder à des règnes supérieurs,
en transcendant ainsi les limites dimensionnelles
dont nous avons l'illusion d'être prisonniers.

 Il ne s'agit pas de passer de la réalité de la matière à celle de l'esprit,
mais de vivre l'univers comme une interconnexion constante
entre la matière et l'esprit.
.
.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire