samedi 28 octobre 2017

Contact avec les défunts en rêve

Samedi 28 octobre 2017
 

 
Les défunts nous parlent à travers nos rêves
 
Les rêves sont depuis longtemps considérés comme une porte
donnant accès à des informations que nous pouvons recevoir la nuit.
Ils sont porteurs de précieux messages venus directement de l’au-delà,
et il est important de prendre en considération ceux où nous apparaît un défunt disparu.
Un être cher peut ainsi nous livrer un message,
tout particulièrement si celui-ci nous est directement adressé par lui.

En effet, les esprits ont le pouvoir de s’intégrer dans nos rêves,
lorsque notre corps est endormi et que notre âme est libre de voyager,
sans attache ni corps terrestre pour enfreindre ses mouvements.
L’âme ainsi libérée se promène et visite le plus souvent
d’autres âmes un peu partout dans le monde,
même celles qui se trouvent dans l’au-delà.
 
Ainsi, les défunts peuvent en profiter pour rendre visite
à ceux qui sont demeurés sur terre.
 Cela leur permet de leur offrir leur amour et de leur faire savoir
qu’ils sont bien dans la lumière et auprès de Dieu.
 
 

Lorsqu’un être cher nous visite et nous apporte un message,
le rêve est porteur d’espoir et de courage.
Nous devons donc suivre les enseignements appris durant la nuit,
car cela vient directement de la source divine et de l’amour pur,
du jardin divin qui accueille chacun de nous. (*)
 
Les rêves appellent le langage de l’âme,
mais beaucoup de gens ne se souviennent pas de leurs songes
et croient donc qu’ils ne rêvent pas, ce qui est faux.
 Nous rêvons chaque nuit et, même quand nous n’en gardons aucun souvenir,
l’âme se souvient de chaque mot prononcé.
Nous n’avons rien à craindre : si nous écoutons notre cœur et notre intuition,
 nous entendrons les murmures de notre âme
nous dicter les messages reçus dans nos rêves.

Il nous faut donc ouvrir la porte de la connaissance des rêves.
Et une fois que nous aurons acquis assez d’expérience dans ce domaine,
peut-être serons-nous plus à l’écoute des défunts
qui essaient de communiquer avec nous à travers nos songes.

Comme l’écrit Allan Kardec dans son Manuel d’évocation spirite :
« Les personnes que nous voyons en songe sont donc de véritables visions ;
si nous rêvons plus souvent à celles qui préoccupent notre pensée,
c’est que la pensée est un mode d’évocation,
et que par elle nous appelons à nous l’esprit de ces personnes,
qu’elles soient mortes ou vivantes. »
 
 

 
Les rêves sont des clés qui ouvrent directement notre inconscient,
et lorsque nous recevons des données, des messages,
nous pouvons les enregistrer directement dans notre âme.
Le plus difficile est de se souvenir, au réveil, des paroles reçues,
 mais à force de s’entraîner à se remémorer ses rêves,
il sera plus facile de prendre conscience, au fil des jours,
de la réalité vécue pendant la nuit.
 
Tenir un journal de rêves aide grandement à se rappeler chaque jour
 les messages reçus durant la nuit.
Quand nous prenons le temps de décrire nos songes par écrit,
nous pouvons mieux saisir leurs archétypes, leurs paroles,
leurs événements, leurs rencontres,
bref, tout ce qui est susceptible de nous transmettre des messages
que nous pourrons ensuite appliquer dans notre quotidien.

Le plus important est de voir la force et la lumière
que les rêves peuvent apporter dans notre vie.
 
En comprenant leurs aspects tant divinatoires que prémonitoires,
grâce auxquels ils sont porteurs de messages et d’espoir,
nous pouvons prendre au sérieux un sujet trop souvent bafoué par les sceptiques,
 qui n’ont pas conscience que la réalité se situe
entre les frontières du réel et de l’imaginaire.

Rêver, c’est réel, et pourtant peu de gens respectent le rêve.
Ils le jugent inutile et sans importance, car ils rejettent l’idée
qu’il existe quelque chose de plus grand qu’eux,
une force et une vérité au-delà de leur conscience de simples mortels.
.
 
Karine Malenfant
" La communication avec les esprits et les morts"
 .
 
 
 (*) Je voudrais nuancer un peu cette affirmation.
Tous les contacts avec les défunts ne sont pas bénéfiques.
Certains "contacts" peuvent être déconseillés voire même dangereux.
Le mieux est encore de s'en tenir aux contacts "spontanés"...
.
La Licorne
.
  
 

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire