dimanche 24 septembre 2017

Le fil de la vie

Dimanche 24 septembre 2017
D' après une étude statistique, sur une vie de 78 ans,
nous passons, en moyenne :
29 ans à dormir...
10,5 ans à travailler,
1 an au volant de notre voiture,
3,5 ans à nous éduquer,
4 ans à manger et à boire,
2,5 ans à faire notre toilette,
2,5 ans à faire les courses,
1,5 an à éduquer les enfants,
9 ans devant la télévision,
internet et les réseaux sociaux
et 6 ans à faire la cuisine et le ménage...
Ne nous reste alors, pour faire autre chose...
que 9 ans !
.
Un peu déprimant ?
Peut-être.
Mais la question est aussi :
Que faisons-nous de ces 29 ans de "sommeil",
soit près d'un tiers de notre temps ?
La vraie liberté est-elle dans l'emploi de nos journées,
pleines à ras-bord,
ou se situe-t-elle au cœur de nos nuits ?

Quel est le sens profond de cette alternance
Aurait-elle son équivalent
dans une alternance vie-mort-vie ?
La conscience disparaît-elle pendant le sommeil ?
Disparaît-elle pendant la mort ?
Le sommeil est-il simplement une "pause"
qui repose notre corps et notre cerveau ?
Ou est-il, paradoxalement, un moment intense
d'éveil et de conscience,
que nous oublions au réveil,
au moment où nous revenons
dans un autre état de conscience ?
  
N'y aurait-il pas une seule vie, un seul "fil de vie"
qui, comme le fil de la couturière,
se faufile dessus-dessous
le tissu de nos jours,
du visible à l'invisible,
sans jamais cesser d'exister ?
Vivons-nous dans un seul monde
ou dans deux mondes à la fois ?

Ne passons-nous pas notre temps,
 sans nous en rendre compte,
à passer d'un côté à l'autre de la Vie ?
Ce qui se passe sur 24 heures est-il le reflet précis
 de ce qui se passe sur une vie entière ?
Une fois du côté "pile", une fois du côté "face"...
Une fois éveillé, une fois "endormi"...
Une fois "là", une fois "pas là"...
Une fois du côté des vivants, une fois du côté des "morts" ?
Et enfin, l'inconscient de nos nuits  a-t-il un rapport,
comme le pensait Jung, avec le "pays des morts" ? (*)
Visitons--nous, sans le savoir, ce "pays de l'autre côté"
à chaque fois que nous visitons
le "pays du rêve" ?

.
La Licorne
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire