mardi 1 août 2017

Rêve 48 : La petite fille aux yeux bleus

Mardi 1er août 2017


Je survole un paysage 
(un paysage de marais, me semble-t-il), 
et je vois de "petites soucoupes volantes" 
qui volent très près du sol. 
Il y en a beaucoup.

Puis je suis sur la terre ferme et là, je rencontre une fillette. 
Elle me montre son bras et me fait comprendre qu'elle a mal, 
que ça "tire" à cet endroit. Elle dit "bébé".
Moi, je lui montre mon bras gauche et dis :
"gros bébé là" (car j'ai mal au bras aussi).
On rit.

Puis elle change d'expression, me regarde plus sérieusement.
Je vois qu'elle a un très beau visage, 
et d'immenses yeux bleus, très clairs, très purs.

Ensuite, elle me touche le bras et,
en  me regardant, me dit doucement cette phrase :
"Tout le monde a peur de l'amour".

J'ai alors l'impression que ce geste et cette parole
vont me "guérir".
.
Rêve reçu par La Licorne
le 31 mars 2017
.
Contexte : 
Je souffre d'une tendinite au bras gauche 
depuis plusieurs mois...

.

13 commentaires:

  1. Bonjour La Licorne :-)

    C’est un rêve bien intéressant.
    Saurais-tu dire si la petite fille a mal au bras droit ou au bras gauche ?
    Peut-il y avoir, selon toi, quelque rapport "de parenté" entre les beaux yeux bleus de la petite fille et l’œil bleu qui figure en haut de la colonne de gauche de ce blog ?

    Amezeg

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Amezeg !
    Il est vrai qu'on ne peut pas s'empêcher de faire le rapprochement...il y a sans doute un lien...

    Je n'ai pas les yeux bleus, mais ma fille, elle, a les yeux bleus...

    Au moment du rêve, je venais justement d'analyser deux rêves qui parlent de la couleur bleue : "Le serpent bleu étoilé" et "L'oiseau bleu"...
    La couleur bleue m'évoque bien sûr l'esprit, ce qui est immatériel, la pureté aussi...
    Quant aux "enfants aux yeux bleus", leur symbolisme est évoqué dans cet article :
    https://grandsreves1234.blogspot.fr/2015/03/rever-denfants.html
    Cette fillette pourrait représenter mon "enfant intérieur"...:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant le bras bras que me présente la fillette, je ne saurais dire si c'est le droit ou le gauche...je ne l'ai pas noté ...mais, à la réflexion, ce pourrait être le gauche aussi (car elle me le montre avec sa main...et spontanément, on a tendance à montrer avec...la main droite !)

      Supprimer
    2. Cette fillette pourrait même représenter le Soi, qui vient vers la terre comme toutes ces petites soucoupes volantes et qui, "finalement", prend figure humaine à travers chacune et chacun d’entre nous. C’est peut-être une réalité mystérieuse dont on peut prendre plus ou moins conscience, qu’on peut découvrir, lorsqu’on prend de la hauteur et qu’on "survole le paysage", c’est à dire lorsque le regard n’est plus trop focalisé et prisonnier sur/de la réalité quotidienne du premier plan. Le marais me fait songer qu’à l’origine "l’Esprit planait au-dessus des Eaux". Et les Eaux aux eaux de la naissance.

      Le Soi serait gros d’un bébé à naître qui ne pourrait naître véritablement, entrer dans la réalité plénière, qu’en venant au monde à travers les êtres incarnés que nous sommes tous. Tant qu’il n’est pas ainsi né le bébé serait, en quelque sorte, une souffrance pour le Soi comme pour son ou sa réprésentante sur terre chez qui cela pourrait créer une tension (tendinite) dans le bras gauche, c’est-à-dire relativement à la capacité à créer depuis le fond inconnu en soi. Tension créatrice, comme les contractions qui précèdent et accompagnent la parturition. Ce bébé devrait être "le fruit de l’amour" puisque l’enfant-Soi rappelle que la difficulté et la souffrance viennent du fait que "Tout le monde a peur de l'amour". Le bébé qui "n’est qu’en germe" dans le Soi est chez toi un "gros bébé" puisqu’il est à travers toi en voie de réalisation plénière et que ce qui est petit pour le Soi est grand pour toi… ???

      Amezeg

      Supprimer
    3. Oui...le SOI.
      Je le ressens aussi comme ça...il se dégageait d'ailleurs quelque chose de très beau de cette rencontre : comme une "aura" à la fois douce et magique...quelque chose de rare et de presque sacré.
      Il y avait beaucoup d'amour dans les yeux de cette fillette.
      Ce rêve m'a laissé une forte impression, comme s'il s'était passé quelque chose d'essentiel.

      J'aime vraiment tout ce que tu apportes là...

      "Le Soi serait gros d’un bébé à naître qui ne pourrait naître véritablement, entrer dans la réalité plénière, qu’en venant au monde à travers les êtres incarnés que nous sommes tous. Tant qu’il n’est pas ainsi né le bébé serait, en quelque sorte, une souffrance pour le Soi comme pour son ou sa réprésentante sur terre chez qui cela pourrait créer une tension (tendinite) dans le bras gauche, c’est-à-dire relativement à la capacité à créer depuis le fond inconnu en soi.
      Tension créatrice, comme les contractions qui précèdent et accompagnent la parturition" : oui, oui, oui...c'est ça, je crois. La tension et la douleur qui précède une "naissance" ou une "création"...quelque chose se prépare et occasionne des souffrances, me rend "malade"...(au bras, le bras symbolisant la "capacité à agir"), c'est une "tension créatrice"...(ce que je ne soupçonnais pas avant le rêve, je voyais surtout cette douleur comme une maladie dont il fallait se débarrasser).

      Pour le reste, cela me parle aussi...mais je dois laisser encore un peu "mûrir"...


      Supprimer
    4. Bon, selon toi je n’aurais donc pas dit trop de bêtises. Ouf… !

      Je te souhaite "bonne maturation" de ce beau rêve :-)

      Amezeg

      Supprimer
  3. Je dois avouer que j'avais très peu réfléchi au début du rêve (marais et soucoupes volantes)...
    En fait, oui, il y a là l'idée de "descendre" sur terre...(incarnation ?)
    et puis aussi, une idée de multiplicité (beaucoup de petites soucoupes) et de rondeur, de totalité (elles sont comme de petits mandalas circulaires).
    Et puis aussi quelque chose de mystérieux (objets "non identifiés").

    Dans un premier temps, j'ai interprété le rêve exactement comme toi, Amezeg (enfant aux yeux purs = Soi et tension créatrice), et puis, un peu plus tard, je me suis dit que ça pouvait être aussi un écho de l'enfant que j'avais été (douleur datant de l'enfance), ou alors de "l'enfant intérieur", dont Jung disait:
    "l’énergie archétypale de l’enfant intérieur génère une démarche où la personne tend à être de plus en plus en accord avec elle-même.
    Ceci implique une intégration des différents éléments qui composent l’ensemble de sa propre personnalité.
    L’archétype de l’enfant unifie les éléments conscients et inconscients de la personne."

    Il faut dire qu'en ce moment, de nombreuses choses me ramènent régulièrement à ce thème : "intégrer les éléments disparates de la personnalité"...

    Les bras peuvent évoquer la "capacité à créer" ou la capacité d'agir", mais aussi la "capacité de relation" (car c'est avec les bras qu'on "embrasse"...;-)
    Ce qui serait peut-être plus en lien avec la "parole" qui m'est offerte...:-)

    RépondreSupprimer
  4. « Je dois avouer que j'avais très peu réfléchi au début du rêve (marais et soucoupes volantes)...
    En fait, oui, il y a là l'idée de "descendre" sur terre...(incarnation ?)
    et puis aussi, une idée de multiplicité (beaucoup de petites soucoupes) et de rondeur, de totalité (elles sont comme de petits mandalas circulaires).
    Et puis aussi quelque chose de mystérieux (objets "non identifiés"). » La Licorne
    — À mes yeux, les petits soucoupes volantes pourraient représenter des spécifications du Soi correspondant aux innombrables incarnations du Soi dans les individus que nous sommes. Chaque petite soucoupe étant de même nature que la « Grande Soucoupe" de la Totalité Infinie.

    « Dans un premier temps, j'ai interprété le rêve exactement comme toi, Amezeg (enfant aux yeux purs = Soi et tension créatrice), et puis, un peu plus tard, je me suis dit que ça pouvait être aussi un écho de l'enfant que j'avais été (douleur datant de l'enfance), ou alors de "l'enfant intérieur", dont Jung disait:
    "l’énergie archétypale de l’enfant intérieur génère une démarche où la personne tend à être de plus en plus en accord avec elle-même.
    Ceci implique une intégration des différents éléments qui composent l’ensemble de sa propre personnalité.
    L’archétype de l’enfant unifie les éléments conscients et inconscients de la personne." » La Licorne
    — Eh bien, de mon côté, contrairement à toi, je me suis d’abord demandé, juste après avoir lu le récit du rêve, si tu avais vécu dans l’enfance une blessure au bras, blessure physique ou blessure morale/psychologique, ou les deux à la fois. Et curieusement, je me suis demandé, va savoir pourquoi, si cette blessure pouvait être associée à des animaux ou à une personne de ta connaissance s’occupant d’animaux (bovins, ovins ou caprins, par exemple). Question peut-être un peu étrange… 

    « Il faut dire qu'en ce moment, de nombreuses choses me ramènent régulièrement à ce thème : "intégrer les éléments disparates de la personnalité"... » La Licorne
    — Voilà ce qui manque souvent lorsqu’on lit un rêve sur un site ou sur un blog : le contexte intérieur et extérieur assez détaillé et les associations spontanées du rêveur ou de la rêveuse, etc. Sans parler de "la magie" de l’échange en direct, en présence, par la vue, par la voix, par les "ondes" individuelles, etc.

    « Les bras peuvent évoquer la "capacité à créer" ou la capacité d'agir", mais aussi la "capacité de relation" (car c'est avec les bras qu'on "embrasse"...;-)
    Ce qui serait peut-être plus en lien avec la "parole" qui m'est offerte...:-) » La Licorne
    — Et aussi la capacité à "porter l’enfant sur le bras", ce qui est une capacité à créer du lien avec Soi et à amener plus complètement l’enfant-Soi dans le monde. C’est une capacité et un acte d’amour...de Soi. :-)

    RépondreSupprimer
  5. Oui...j'avais bien compris ce que tu voulais dire avec les "petites soucoupes volantes" qui représentent chacun(e) d'entre nous...venant "sur terre"...et "l'Esprit qui plane au-dessus les eaux" me parle aussi...
    (même si, en l'occurrence, c'est moi qui "plane"...:-)

    J'ai eu assez peu de "blessures" dans ma vie...jamais au bras...mais en cherchant bien, il est vrai que je me suis blessée à la main gauche quand j'avais à peu près l'âge de la fillette du rêve (6 à 8 ans ?). J'ai traversé accidentellement une vitre et il m'en reste une cicatrice de 2 ou 3 cms dans la paume.
    D'autre part, mes grands-parents et d'autres personnes de ma famille étaient éleveurs laitiers (vaches), mais je ne vois pas, a priori, de rapport entre cette blessure et eux...(???)
    Sinon que mon grand-père a été, dans sa jeunesse, "encorné" (blessure due à un coup de corne).

    En tout cas, j'aimerais bien savoir comment tu en es arrivé à penser à des animaux...????? Tu m'étonneras toujours...:-)
    Et cela, sans aucun échange "en direct"...;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, pour cette fois, je peux te dire que le mystère de cette question qui m’est venue n’est peut-être pas si grand qu’il te semble être… ;-)
      Ma mémoire n’est pas toujours fidèle, mais je me suis souvenu d’un petit texte paru sur l’un de tes blogues, dans lequel tu évoquais l’étable sur laquelle veillait ta mère- grand… Et puis, ton pseudonyme chère Licorne, pourrait t’avoir été inspiré par différentes influences et réunirait éventuellement plusieurs atouts symboliques.
      "Lie – corne" pourrait par exemple suggérer que la corne dangereuse – celle qui blessa ton aïeul ? – est bien attachée, bien sous contrôle, et ne peut plus nuire. Ce n’est peut-être qu’une élucubration sans fondement, mais elle s’est présentée à mon esprit imaginatif et parfois un peu vaticinant…:-)

      Amezeg

      Supprimer
  6. :-)
    D'accord...sur le pseudo, je veux bien...car il y a en effet de très nombreuses raisons (conscientes et inconscientes) qui me l'ont fait choisir...
    Mais, excuse-moi, je ne vois toujours pas le rapport entre le rêve ci-dessus et une personne de mon entourage s'occupant d'animaux. Quel lien fais-tu entre les deux ? Est-ce juste une intuition... une image qui te serait venue en lisant le rêve ?

    RépondreSupprimer
  7. Je ne dis pas que ce rêve fait directement allusion à des animaux, et tu as vu que mon commentaire du rêve ne parlait pas d’animaux. Lorsque tu m’as dit, plus haut : « Dans un premier temps, j'ai interprété le rêve exactement comme toi, Amezeg (enfant aux yeux purs = Soi et tension créatrice), et puis, un peu plus tard, je me suis dit que ça pouvait être aussi un écho de l'enfant que j'avais été (douleur datant de l'enfance),…………… », je t’ai fait part de ce qui m’était immédiatement venu à l’esprit après la lecture du récit du rêve et "c’est là qu’étaient les animaux". Il s’agissait d’une sorte d’intuition, un murmure à mon oreille, qui semblait en somme produit par un facteur inconnu qui aurait colligé certains éléments d’information conscients et peut-être aussi inconscients et en aurait fait une certaine synthèse, en aurait déduit quelque chose.
    Pourquoi ? Peut-être parce la lecture du rêve que tu as rapporté et sa présence sur ton blog ont constellé dans l’inconscient la constellation (globale) correspondant à "La Licorne", et que ces animaux y figuraient, même si le rêve ne les évoque pas directement. C’est là une façon sans doute assez maladroite d’en parler, mais peut-être comprendras-tu ce que je veux dire. :-)

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon...je vois un peu mieux...je respecte ce genre d'intuition...même si je ne comprends pas trop par quel cheminement ça passe...:-)

      Alors, disons que "lie-corne" parlerait d'une volonté de tenir à distance ou de rendre inoffensive une "corne blessante"...qui m'aurait blessée dans l'enfance...
      Pas si "bête" finalement... ;-)
      J'entrevois plusieurs significations possibles...

      Il y a , dans ce rêve, pas mal de choses qui s'éclairent peu à peu pour moi...
      Le rapport entre la douleur de l'enfant et ma douleur actuelle...le "bébé" qui me signale que je dois m'occuper de cette douleur (avec attention et amour, comme on s'occupe d'un tout-petit qui a besoin de soins)...une notion de "blessure" liée à une "peur d'aimer"...blessure à la fois ancienne et nouvelle qui peut aussi être féconde (bébé caché dedans)...cela me fait penser au "guérisseur blessé"...

      Et puis ces yeux bleus dont le regard plein de douceur me font un bien fou...et d'une certaine façon, me "guérissent"...

      Oeil bleu qui me ramène à la pureté de l'enfant intérieur...mais aussi à l'emblème de ce blog...

      Supprimer