mercredi 14 juin 2017

Lettre de Jung

Mercredi 14 juin 2017



Monsieur le Docteur,

Vous devez avant tout vous rendre clairement compte que la découverte de l'inconscient, telle qu'elle se produit dans l'analyse, n'est au fond que le début d'un chemin sur lequel on ne peut pas s'arrêter mais qu'il faut parcourir jusqu'au bout.

Derrière toutes les rationalisations de la doctrine de Freud il reste toujours des faits qui demandent à être compris. Il ne sert à rien de les déprécier avec la célèbre formule "rien que".
Quand on réussit, exceptionnellement, à faire taire l'exigence intérieure, on a perdu quelque chose, et l'homme paie son apaisement apparent d'une dévastation intérieure.

 Les données irrationnelles qui se manifestent indirectement sous forme de "complexes d'inceste", "fantasmes infantiles" etc. sont aussi susceptibles d'une tout autre interprétation.
Ce sont des puissances de l'âme que d'autres temps et d'autres civilisations ont également vues sous un tout autre jour.
Pour découvrir cet autre aspect, il faudrait avoir un jour le courage de ne pas rationaliser les témoignages de l'inconscient mais au contraire de les prendre au sérieux.
C'est assurément dire beaucoup de choses en peu de mots, peut-être même trop de choses.
Je ne sais pas si vous connaissez mon petit livre sur la "Dialectique du moi et de l'inconscient". Vous y trouverez l'explication de ce que je dis ici. (...)

L'inconscient voudrait imposer chez vous une explication sérieuse, et, ce faisant, il a manifestement l'intention de défendre sa propre position face à votre attitude consciente.
L'inconscient n'est en rien ce qu'il paraît être dans la conception freudienne, un sac vide par lui-même, dans lequel on ramasse les déchets de la conscience, il représente au contraire toute l'autre moitié de l'âme vivante. Et même plus, il représente un reflet spirituel de l'univers entier. (...)

Sur le plan psychique, vous êtes pour ainsi dire sur le point de comprendre l'inconscient collectif.
En cela, les connaissances empruntées ne vous apporteront qu'une aide indirecte, c'est-à-dire que vous devrez déjà avoir fait, au moins partiellement, dans votre vécu le plus personnel, l'expérience de l'inconscient qui se présente à vous individuellement.
 Je ne suis pas sûr que vous puissiez faire cette démarche complètement seul. En tous cas, il vous faudrait quelqu'un qui vous soutienne au moins moralement, à défaut de pouvoir vous assister de conseils compétents. Vous pourriez trouver quelques conseils pratiques dans les livres indiqués.

Vous pouvez être sûr en tous cas qu'il s'agit d'un processus naturel. Il suffit d'avoir la patience de laisser agir les contraires existants, et un troisième élément fera son apparition.
A ce point de vue, les rêves peuvent être d'un grand secours. 
A la condition toutefois de ne pas faire une interprétation réductrice des symboles proposés par les rêves. Il faut y voir au contraire des symboles, c'est-à-dire la formulation la plus simple, la meilleure possible, de faits inconnus.

Avec l'assurance de ma considération distinguée,
Votre dévoué C.G. Jung

1 commentaire:

  1. Merci ! Je crois que cette précieuse lettre s'adresse à chacun(e) de nous...

    RépondreSupprimer