jeudi 12 janvier 2017

Physicien et psychologue : étude d'un même monde

Jeudi 12 janvier 2017



Marie-Louise Von Franz parle, dans ce livre de :

" ....(la) relation réfléchissante (qui) existe de manière permanente
dans les couches profondes de l'inconscient,
mais que nous n'enregistrons consciemment
que dans certaines situations exceptionnelles,
quand des phénomènes synchronistiques peuvent s'observer.

Cela signifie que, dans la couche la plus profonde de l'inconscient,
la psyché « se sait » reflétée dans le miroir du monde matériel cosmique
et que la matière « sait » se trouver reflétée dans le miroir de la psyché objective,
mais ce savoir est « absolu » dans le sens qu'il transcende
presque complètement la conscience de notre moi.

C'est seulement en de rares instants,
lorsque nous sommes impressionnés par l'un ou l'autre événement synchronistique,
que, par petites touches et ponctuellement,
nous avons conscience de cette relation de reflets réciproques."
.
Marie-Louise Von Franz
"Reflets de l'âme"
.


Ce n'est qu'avec la création de l'Hypothèse de la Synchronicité, 
fondée sur l'observation d'innombrables incidents synchronistiques  
que s'impose l'idée que les deux mondes de la matière et de la psyché 
pourraient être plus que deux dimensions à lois semblables, 
mais pourraient former un Tout psycho-physique.

Cela veut dire que le physicien et le psychologue 
observeraient en fait un même monde 
par deux canaux (channels) différents.

Ce monde se présenterait, 
si on l'observe de l'extérieur, comme "matériel", 
et si on l'observe par introspection, comme "psychique". 

En lui-même, il ne serait probablement 
ni psychique, ni matériel, 
mais tout à fait transcendant.
.
Marie-Louise Von Franz
"La synchronicité, l'âme et la science"
.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire