lundi 23 janvier 2017

Le champ d'information ou champ akashique

Lundi 23 janvier 2017


Faire une pause, se poser dans son Etre, écouter son intérieur, 
être attentif à la Nature, à ses ressentis, rêvasser, méditer, 
tout cela peut nous conduire à entendre le bruissement du sacré...

Le sacré fait référence à une réalité impalpable, invisible, divine
qui se cache derrière notre réalité bien physique, matérielle, visible et quantifiable.
Pour vivre une telle expérience, il est nécessaire de se trouver dans un état intérieur spécifique, méditatif, 
dans un état d'ouverture et de réceptivité qui nous laisse entrevoir les signes de cette autre réalité.


Pour Jung, le "numineux" (numen =divin) est rattaché aux archétypes
formes symboliques innées et constutives de l'inconscient collectif, 
qui se retrouvent dans les rêves, les visions et les mythes.
En état d'écoute et de réceptivité intérieures, des images, des sensations, 
des mouvements subtils nous dévoilent des bribes d'histoires 
venant tout droit du monde des rêves.

Cette attention particulière nous permet de découvrir, 
derrière le sens propre des choses,
un sens figuré, symbolique, synonyme de profondeur
Nous nous sentons alors relié à quelque chose de plus grand que nous, 
cette réalité invisible qui ne cesse de nous "parler"
de nous dévoiler des aspects de nous, du monde, au travers de symboles.

Le sacré peut être dès lors considéré comme un "cheminement initiatique", 
une lente découverte du sens caché ou figuré du monde qui, pour certains, 
peut être perçu comme une initiation à un mystère profond, le mystère divin.


Ervin Laszlo tente, dans sa "théorie intégrale du tout", 
d'expliquer l'Intelligence de l'Univers". 
Il émet l'hypothèse que toutes les choses dans l'univers sont sous-tendues
 par un champ d'information qu'il nomme "champ akashique", 
nom emprunté à la tradition spirituelle hindoue. 
Notre réalité tangible, matérielle, visible découlerait de la réalité impalpable et invisible.

"Le monde visible est le reflet des vibrations énergétiques provenant de mondes plus subtils, 
qui, eux-mêmes, sont le reflet de champs énergétiques encore plus subtils. 
La création, et toute existence subséquente, 
est une manifestation transcendée et explicite de la source primordiale."
("Science et champ akashique")
.
Cette source primordiale serait une mer virtuelle d'énergie à partir de laquelle tout émergerait :
 particules et atomes, galaxies, planètes et étoiles, êtres vivants et conscience. 
Elle serait le vide quantique des scientifiques d'aujourd'hui, l'inconscient collectif de Jung. 

Ce champ ou autrement dit cette matrice cosmique conserverait 
la mémoire de toutes les choses existant et ayant existé 
et relierait toutes choses dans le monde.

Dans cette réalité-là, le temps et l'espace tels que nous les connaissons 
dans notre réalité tangible n'existent pas.


Nos rêves seraient reliés à cette réalité invisible 
et les écouter nous permettrait d'avoir accès à la mémoire de toute chose.

Ce que Freud a nommé inconscient serait donc en lien avec cette source primordiale 
qui communiquerait avec nous par l'intermédiaire de nos rêves, 
au travers de symboles. la méditation permettrait également d'accéder 
à ce qu'on pourrait appeler également cette "conscience divine".

"Ce champ, qui n'est pas divisé ni limité par les objets ou les expériences individuelles, 
peut être expérimenté en méditation quand les couches grossières 
du mental et de la conscience ordinaire sont dépassées."
("Science et champ akashique")
.
Article de Vibrance
.





1 commentaire:

  1. Sur ce...je vais justement "faire une pause"...me "ressourcer"...
    et ne plus publier ici pendant un certain temps.

    Mais n'hésitez pas à laisser des commentaires, je trouverai le temps d'y répondre !

    A plus !

    P-S : Je vous conseille vivement la vidéo d'Ervin Laszlo...vraiment très intéressante.

    RépondreSupprimer