samedi 31 décembre 2016

Science et niveaux de conscience

Samedi 31 décembre 2016

Soixante ans après la mort de Pauli,
certains scientifiques n'hésitent plus
à s'avancer sur le terrain des liens 
entre physique et conscience...


Je pense que la conscience humaine peut être reliée à une forme d’être plus éle­vée
Cet état opère réellement une sorte de transformation du champ de conscience. 

Dans cette perspec­tive, la description quantique me paraît porter 
sur l’un des degrés vers ce plan plus élevé de l’être. 

Ce qui se passe réellement dans la nature n’est pas perceptible 

Permettez-moi une analo­gie entre l’expérience mystique et les mathématiques : 
la connais­sance mathématique n’est pas accessible 
tant que le système nerveux n’a pas été entraîné à percevoir et à déchiffrer
 ses symboles ou ses concepts. 

De la même façon, le système nerveux n’accède pas à l’expérience mysti­que 
tant qu’il n’a pas été formé à atteindre des plans plus élevés.

Les scientifiques devraient accep­ter le fait que, 
pour avoir accès à un état supérieur de conscience, 
il faille en apprendre le « lan­gage ». 
Bien peu en conviennent naturellement. 
Mais ils devraient le découvrir logiquement.
(...)

La plupart des scientifiques, pour le moment, 
n’acceptent pas la dimension spirituelle de l’homme. 
Ils en attendent la preuve physi­que.

Or, tant qu’ils chercheront dans des directions matérielles 
quelque chose qui ne se découvre qu’à un certain niveau de cons­cience,
 leurs réalisations demeu­reront incomplètes.

.
Prix Nobel de physique
.
(interview complète sous le lien)
.

Ajouter une légende

...la notion de spiritualité laïque s'impose depuis quelques années
 et une spiritualité déconnectée des dogmes religieux
peut et doit être fondée sur la science.

La science et la spiritualité doivent converger
grâce à l'élaboration d'une physique de la conscience,
incluant notamment le corpus extrêmement riche
de ce qu'on appelle les états modifiés de conscience. 

Nous pourrions aussi parler de psychophysique,
une physique qui aurait intégré le paramètre de la conscience dans les expériences.
Une telle approche permettra d'amplifier les effets expérimentaux
et de mieux les comprendre.

Pour ceux qui y restent attachés, la valeur des religions
n'en sera pas dépréciée mais seulement relativisée
et rapportée à la sphère culturelle.

A terme, science, philosophie et spiritualté ne doivent faire qu'un
dans notre effort de décrire notre relation au réel.
(...)

Philippe Guillemant
"La physique de la conscience"
.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire