dimanche 8 février 2015

Rêves nocturnes : poème

Mercredi 20 mars 2013

Elles me visitent la nuit,
sans que je le cherche ou le veuille,
douces bêtes venues des mondes incertains.
Silencieuses, elles franchissent l'invisible frontière de mes rêves. 
Bestiaire nocturne, messager des eaux profondes,
porteur de paroles que je sais sans les connaître.

Enfant  j'étais puissance et je touchais le ciel,
enfant  j'étais clarté et j'éprouvais la nuit. 
 J'avais les maîtres mots qui commandent aux ombres,
ceux qui font naître au jour les mystères du monde.

Qui grandit, oublie…je le savais bien sûr.
Mais j'ignorais que de cette perte, on ne se remet pas. 
Ou bien alors faut-il attendre que par pitié et charité,
ces passagers de la nuit habillés de songes,
viennent me rappeler mon royaume perdu.
.
Anne
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire