dimanche 8 février 2015

Le songe de Descartes (1) : introduction

Mercredi 1 mai 2013


Le "grand rêve" du jeune Descartes a, de tout temps, fait l'objet d'études attentives, d'autant que le philosophe lui-même lui attribuait un sens surnaturel.

Il l'estimait digne d'être publié et s'essaya à l'interpréter. Il semble également prouvé que ce rêve joua un rôle déterminant dans l'évolution de Descartes. Malheureusement, nous ne le possédons pas sous sa forme originale mais seulement à travers un récit insuffisant de l'abbé Adrien Baillet.
(...)

Quoique le rêve nous permette incontestablement de pénétrer la problématique personnelle de Descartes, (...), il est encore davantage une représentation symbolique de la situation spirituelle de son temps (début du 17ème siècle), sous une forme qui me semble, aujourd'hui encore, digne de l'attention de l'homme moderne.

L'aspect suprapersonnel du rêve et le fait qu'il reflète cette période d'histoire ressort du caractère archétypique qu'il faut lui reconnaître suivant la terminologie de C-G Jung.

Ses thèmes fondamentaux : la tempête, le fruit rond, les étincelles et le "jeu magique" de la dernière partie sont autant d'images archétypiques de portée collective et montrent que les phénomènes qui se déroulaient dans l'inconscient de Descartes et aspiraient à la lumière étaient étroitement liés et entremêlés aux problèmes religieux et spirituels de son temps comme dans un vaste rhizome ou un entrelacs de racines.

Bien entendu, l'aspect personnel du problème n"en devra pas moins être pris en considération.
.
Marie-Louise Von Franz
"Rêves d'hier et d'aujourd'hui" Chapitre 7 

Suite de l'interprétation dans le prochain article...

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire