samedi 27 décembre 2014

Pêcheurs de l'inconscient

Samedi 25 février 2012


C'est pour nous une question vitale que de nous occuper de l'inconscient.
Il s'agit d'être ou de ne pas être, spirituellement parlant.
Tous les hommes à qui cette expérience est survenue
savent que le trésor repose dans la profondeur des eaux
et ils chercheront à l'en tirer.

Parce qu'ils ne doivent jamais oublier qui ils sont,
ils ne doivent jamais, à aucun prix, perdre leur conscience.
Ils tiendront ainsi solidement leur position sur la terre ;
ils deviendront de la sorte - pour demeurer dans la parabole-
des pêcheurs qui capturent avec des hameçons et des filets
ce qui nage dans l'eau de l'inconscient.
.
C-G Jung
.

6 commentaires:

  1. Bonjour la Licorne,

    Je me lance... Plongée délicate dans l'inconscient...
    Je fais depuis quelques années ce rêve où je me trouve au fond de l'eau, un océan il me semble, tant l'impression de profondeur et d'obscurité me paraissent importantes, tant la conscience de masse d'eau semble peser, tant l'au-dessus me paraît vertigineux, inaccessible...
    Je suis donc là assise à même le sol, les deux jambes repliées sur le côté droit, le regard tombant vers le sol sablonneux, désertique. Il n'y a rien dans ces profondeurs océaniques, pas d'horizon, pas de lumière, pas de cieux. Je puis me voir dans ce rêve, uniquement de dos, le corps dénudé, les cheveux flottant autour de moi en toute liberté. Il n'y a aucune crainte dans ce rêve pour moi qui déteste pourtant les apnées prolongées pourtant, je me réveille : le ressenti d'une immense tristesse m'assaille alors.
    Voilà.
    Merci de ton blog. Merci d'accorder cette importance aux rêves qui sont un accès à notre inconscient, à nous-mêmes en définitive. Il est précieux de faire le tour de soi pour avancer, tout le tour de soi. Etre aidé, être accompagné dans ce décodage, dans ce tête à tête, dans ce corps à corps parfois est essentiel.
    Merci la Licorne.
    Bonne fin de journée. Bon dimanche.
    La publication de ce rêve n'est pas nécessaire. Tu décides.
    Il s'agit avant tout d'un partage, d'une réflexion personnelle aussi.
    Commentaire n°1 posté par Leeloo le 25/02/2012 à 15h04

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Leeloo pour le partage de ce rêve aux images fascinantes...
      Pour la publication, je vais voir...mais j'ai envie de dire "oui" car ton rêve vient vraiment enrichir ce qui a été dit ces jours-ci...
      Tu as bien compris l'esprit du blog : c'est un partage...je ne me propose pas du tout d'analyser tous les rêves...en tout cas pas de façon "personnelle"...mais je crois que les images que chacun amène sont de précieux "trésors" comme le disait Jung dans l'article précédent...
      Merci encore et très belle journée à toi !

      Réponse de La Licorne le 25/02/2012 à 17h30

      Supprimer
  2. Et peut-être que ce que nous pêchons, une fois conscientisé, est reversé dans la mer et agit secrètement, "magiquement" (synchronicité) sur le monde. L'ère du Verseau?
    Commentaire n°2 posté par fox le 25/02/2012 à 16h46

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui..Fox, je suis persuadée que les "pêches" de chacun contribuent, d'une façon mystérieuse, à l'avancement de tous...
      Même si nous sommes seul, sans contact, au bout du monde...même si nous n'en parlons à personne...ce que nous "rendons conscient" ne retourne peut-être pas à l'inconscient (ce serait dommage !) mais aide les autres...
      Tu sais, y'a des gens (qui sont déjà dans "l'ère du Verseau"... ), Karl Pribram, David Bohm qui pensent que le monde et le cerveau fonctionnent de façon "holographique"...
      Je sais , ce n'est pas très jungien ce que je raconte, mais bon...



      Réponse de La Licorne le 25/02/2012 à 18h53

      Supprimer
  3. Rien n'est, à mon avis, plus vrai que cela (la citation de Jung), mais il est des gens pour croire que les poissons sauteront d'eux-mêmes dans la barque ou dans le panier du promeneur ou badaud spirituel. Ce miracle se produit peut-être à l'occasion, il faut toutefois être naïf ou spirituellement paresseux pour croire que l'on pêchera habituellement sans hameçons ni filets, sans efforts et sans peine. Il est aussi des gens - qui ne sont pas, comme les précédents, des dilettantes de la recherche spirituelle - qui pensent avoir regardé TOUT AU FOND des yeux LE Poisson Roi, ce qui aurait fait d'eux des "libérés de la pêche". Ils regardent alors avec grande compassion les malheureux qui s'y adonnent encore, certains qu'ils sont d'avoir fait le tour complet de l'expérience halieutique et d'avoir débarrassé leurs eaux de tout reflet parasite, de toute illusion chatoyante. Quant à moi, j'envisage leur conviction inoxydable avec la prudence du pêcheur que son enthousiasme fit parfois prendre une sardine pour un thon, un thon pour un espadon, un espadon pour une baleine. L'océan est si vaste et nos convictions si subjectives, bien que nous les voulions tout à fait libres des sujets que nous sommes...

    Amezeg
    Commentaire n°3 posté par Amezeg le 25/02/2012 à 18h06

    RépondreSupprimer
  4. @leelo

    Bonsoir ou bonjour, Leelo,

    Je ne serais pas trop surpris que l’aspect ou l’attitude de cette « belle au fond de l’eau dormant » change un peu suite à votre partage ici de ce rêve et que les eaux s’animent davantage. Peut-être lui avez-vous donné ainsi le petit supplément d’attention et d’intérêt nécessaires pour cela. (?)
    Ouvrez l’œil et l’oreille à vos songes, on ne sait jamais... ;-)

    Amicalement,

    Amezeg
    Commentaire n°4 posté par Amezeg le 25/02/2012 à 21h40

    RépondreSupprimer