mardi 30 décembre 2014

Le voyage nocturne

Mercredi 28 mars 2012


Dans beaucoup de croyances, nous retrouvons le phénomène de l'âme qui abandonne le corps durant le sommeil, ayant revêtu l'apparence d'un papillon (la nymphe Psyché, symbole de l'âme errante, est souvent représentée avec des ailes).
Mario Mercier - "Le monde magique des rêves"

Mes expériences m'ont mené à la conviction que la plupart des gens, si ce n'est tout le monde, quittent leur corps physique pendant le sommeil, à des degrés variés. Mes lectures m'ont prouvé que cette idée, dans l'histoire de l'humanité, est présente depuis des milliers d'années. Si cela est vrai, alors cet état est tout à fait naturel.
Robert Monroe
   
On se prépare au sommeil comme pour une grande fête, avec l'espoir de rencontrer des amis passés et à venir, de vivre des situations surprenantes, au même moment, dans le même lieu. Le rêve n'est pas enfermé dans le cerveau du dormeur. Il s'échappe, comme le vent sur la prairie, et se déplace sur de vastes étendues. Celui qui rêve ne dort pas. Il voyage.
Jean-Paul Bourre - "Préceptes de vie issus de la sagesse amérindienne"

Chez les orientaux, hindouistes et bouddhistes, l'idée commune est que l'ÂME quitte le corps pendant le sommeil et se promène à volonté dans d'autres lieux.
Sarah Diane Pomerleau -"Le secret  des Symboles et des Rêves"

Les rêves de vol sont des rêves d'élévation spirituelle, d'unité intérieure et de rencontre avec son moi supérieur.
Ce sont aussi de grands rêves, révélateurs d'une capacité particulière, celle de quitter son corps pendant le sommeil.
Tristan-Frederic Moir - "Images et symboles du rêve"


Les Indiens d'Amérique ainsi de nombreux auteurs "modernes" (dont Mario Mercier, R.Monroe, T-F Moir, Laurent Lachance...) pensent en effet que, parfois, pendant le sommeil, nous faisons beaucoup plus que faire défiler des images dans notre tête. D'après eux, nous nous "dédoublons" et une partie de nous quitte le corps et s'en va dans ce qu'on appelle le monde "astral"...

Un des "signes" les plus évidents de ce dédoublement serait le "sursaut" ou le "soubresaut" qu'on ressent fréquemment au moment de s'endormir. Il s'agirait  en fait d'un  "brusque retour" dans le corps de notre double qui venait juste de s'en échapper...

D'après certains, les rêves de "vol" seraient liés à cette faculté de notre "double astral" (ou de notre "âme") de se déplacer à sa guise sans être soumis à la pesanteur.

La Licorne




2 commentaires:

  1. Je pense que ton article sur la colombe et le mien sur le corbeau sont d'une certaine façon liés. En tout cas, j'ai tout de suite pensé à Noé.

    Annick de Souzenelle : " Toujours sur ordre divin, deux oiseaux ont été envoyés hors de l'arche.

    L'alternance des vols du corbeau (descente dans les profondeurs) et de la colombe (montée dans les hauteurs) pour mesurer le temps qu'il faisait au-dehors de l'arche, nous renseigne, comprenons-le, sur ce qui se passait en réalité au-dedans de l'arche, au coeur du patriarche.
    Et lorsque les oiseaux ont annoncé le printemps, l'assèchement des eaux, nous avons à comprendre que Noé avait intégré à lui-même un potentiel d'énergies fantastiques et qu'il avait atteint à une connaissance éblouissante.
    Ivre de joie et nu, tel était Noé sortant de l'arche."
    Commentaire n°1 posté par fox le 30/03/2012 à 12h33

    RépondreSupprimer
  2. Ce soubresaut au moment de s'endormir, tout le monde a pu le ressentir il est vrai.
    Juste un partage à propos d'une séance de hathayoga que je pratiquais il y a quelques années et que je ne pratique plus depuis 10 ans n'ayant pas retrouvé "la" prof qui me convenait.
    Ainsi, lors d'une séance de yoga, précisément en fin de séance, au moment de la détente complète, j'ai ressenti une vive douleur dans le thorax au moment du "retour" dans la réalité. J'ai compris bien après qu'il était possible que j'aie vécu une "sortie" du corporel, observant la séance de yoga de l'extérieur, dans une autre conscience. Cela m'a paru bien ridicule et je n'en ai parlé autour de moi que bien des années plus tard. Mais ce soubresaut, cette douleur dans le thorax étaient bien réels et toutes mes sensations sont encore bien présentes aujourd'hui...
    Bonne soirée la Licorne...
    Ceci est un partage, pas nécessaire de publier...
    Je cherche à comprendre voilà tout. Ce monde des rêves et cette expérience de décorporation me semblent "liés"...
    Commentaire n°2 posté par Leeloo le 01/04/2012 à 22h33

    RépondreSupprimer