mardi 30 décembre 2014

Le langage du rêve : un langage imagé

Mardi 3 avril



La partie de nous qui rêve, c'est l'âme. L'âme a son propre langage dont l'essence est symbolique. En réalité, l'âme ne parle pas, elle ne s'exprime pas par des sons articulés porteurs de sens.
(...)
L'âme ne parle pas, elle se manifeste, elle projette des messages à l'extérieur par des moyens qui lui sont propres: des signes et des symboles.
Son langage transcende par son universalité toutes les langues terrestres. Les langues humaines naissent, sont soumises à de multiples transformations et disparaissent un jour. Le langage de l'âme échappe à ces vicissitudes et son mode d'expression est, comme les images et la musique, universel. L'âme a une connaissance directe des réalités, sans passer par les mots, et elle présente ces réalités arrangées en langage.
(...)
Ce n'est donc pas pour masquer son message qu'elle s'exprime par symboles. C'est parce que cela lui est naturel. Le symbolisme  est plus ancien que tout langage terrestre et sera le dernier à survivre. La parole va tellement de soi pour nous que nous avons tendance à croire qu'elle représente le moyen de communication par excellence. Encore un peu et nous reprocherions au rêve sa façon de s'exprimer.
Avant que la langue soit, l'image fut. Car l'image est la représentation mentale de la réalité.

(...)


Le langage du rêve cherche à nous émouvoir, à nous frapper et à provoquer chez nous une réaction.
C'est un langage semblable à celui du cinéma, de la peinture et du théâtre. Au lieu de faire un exposé sur un sujet comme le ferait un professeur de philosophie, qui emprunte un langage discursif, le rêve raconte une histoire, montre des images, fait toute une mise en scène pour nous atteindre mieux que ne le feraient des discours objectifs.
(...)
Le langage onirique est riche, plus riche encore que n'importe quelle langue terrestre parce qu'il exprime plus de choses à la fois. La langue qui s'en rapproche le plus et qui souvent la rejoint tout à fait, c'est la langue poétique. N'est-ce pas la langue du rêve éveillé et la langue faite pour rêver ?


Le langage du rêve est syncrétique :
"Chaque rêve comporte plusieurs couches; il est par conséquent passible de plusieurs explications." Plus on est perspicace, plus on y trouve de sens.

La portée du message est à la mesure de notre capacité de comprendre. Mais, de façon générale, l'âme qui rêve parle de notre vie extérieure, de la vie de l'âme et de la vie de l'esprit. Elle se soucie de maintenir l'équilibre entre ces trois vies, comme si la chose qui lui importe au plus haut point est qu'elles s'harmonisent, leur union garantissant notre survie. Il appartient à la partie supérieure de notre âme d'y veiller tout en nous poussant dans le sens de notre destin.
.
Laurent Lachance
"Les rêves ne mentent pas "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire